mardi 4 décembre 2018

Candyland de Jax MILLER






Jax MILLER

Candyland















4ème de couverture :
Candyland. Sadie Gingerich, une ancienne amish, est seule dans sa confiserie d'une ville minière de Pennsylvanie. Sa vie est bouleversée lorsque son fils est assassiné par sa petite amie, Allison. Cruauté du destin, Sadie rencontre Danny, le père d'Allison, en proie à ses propres démons. Leurs lourds passés et le choc du meurtre s'entremêlent pendant l'enquête de police, révélant une vérité indicible. Entre les doux pâturages de la communauté amish, les montagnes isolées du Nord et les villes minières abandonnées de la Rust Belt, la vie et l'amour sont broyés, laminés par la drogue et la pauvreté de l'Amérique rurale. Un lieu où les rêves ne se réalisent jamais et où les fins heureuses n'existent pas.




Je découvre Jax Miller parce que mon ami Yvan l'aime beaucoup, c'est un sacré influenceur, parce que l'auteure m'intrigue avec son nom particulier, parce que ses cheveux rouges m'attirent et aussi parce que son look est fabuleux.
Et cerise sur le gâteau, le titre est un appel à la débauche, non pas dans le sens que vous croyez hein et en plus le sujet est top. 

Sadie est une ancienne amish qui a réussi à se défaire des liens relativement serrés de son éducation et de sa communauté.
Plusieurs décennies plus tard, elle contacte la police parce qu'elle n'a plus de nouvelles de son fils.
Une mère sent quand il s'est passé un drame et cette absence n'est pas normale.
La police la renvoie dans les cordes, pourtant son fils sera bel et bien retrouvé mort... 

J'aime beaucoup les romans qui font référence aux amishs, j'ai envie de découvrir toujours plus cette façon de vivre, cette communauté avec ses coutumes aux mœurs et à la liberté discutables.
Nous sommes vraiment devant une écriture au style américain, j'avoue en lire peu, mais celui-ci n'est pas seulement alléchant et prometteur il est vraiment bon.
Il y a un nombre de personnages plus conséquent je trouve par rapport au polar français, juste ce qu'il faut pour ne pas se perdre.

Cane est une ville qui se partage entre la fabrication de drogue et celle d'alcool, il s'y passe de drôles d'événements.
Quand le vent tourne pour les personnages, les habitants de la petite ville américaine n'hésitent pas à considérer les coupables comme des parias.
L'exclusion se fait sans un mot, pourtant les jugements et les rumeurs semblent criés

J'ai eu une petite inquiétude quant au nombre des pages et au rythme.
Très vite oubliés grâce à cette histoire entraînante, qui en fait un excellent roman.
Vous trouverez des rebondissements stupéfiants jusqu'à la fin.
C'est scotchant. 





Jax Miller, de son vrai nom Anne O'Donnel, est née à New York, et vit désormais à Meath, en Irlande. "Les infâmes" est son premier roman. Il obtient le Prix Transfuge du meilleur polar étranger et le Grand Prix des lectrices ELLE 2016, catégorie policier.
Traduit dans plus de dix langues, il a été acheté aux États-Unis par Harper Collins en moins d’u
Elle est née à New York, où elle a grandi tout comme ses ancêtres irlandais émigrés depuis le début du XVIIIe siècle aux États-Unis. 



lundi 3 décembre 2018

Les fantômes du passé de Gaëlle PERRIN-GUILLET







Gaëlle PERRIN-GUILLET

Les fantôme du passé














4ème de couverture :
Londres, 1893. Un notable respectable est tué sur le coup par l'explosion d'une calèche. L'affaire aurait dû revenir à l'inspecteur Henry Wilkes mais depuis sa dernière affaire, qui l'a brisé, il végète dans son appartement et sombre dans l'opium. Son ancien collègue vient pourtant le trouver pour l'aider à résoudre l'énigme. Il est secondé par Billy, le gamin des rues qu'il a pris sous son aile.





C'est vraiment trop fort, en un rien de temps j'étais en 1893 à Londres et je me souvenais des personnages, rencontrés il y a pourtant un petit moment dans Soul of London.
Si vous ne l'avez pas lu, ça se rattrape, tout comme ce dernier roman peut se lire seul.

Billy est un jeune orphelin, que Henry a sorti de la rue en le prenant sous son aile.
Seulement, depuis le départ d'Henry de la police, ce dernier se laisse complètement aller.
Au point qu'il n'a plus aucune hygiène, qu'il ne sort plus et qu'il passe ses journées entre dormir et des moments d'agressivité, complètement shooté par la drogue qui est sensée apaiser les douleurs de sa hanche.
Henry a besoin, ni plus ni moins, d'un électrochoc...

Évoluer dans Londres avec les personnages est trop bon, rien que ça, c'est tout simple, mais l'effet est là.
Si vous rajoutez à ça, l'histoire d'un autre temps et le talent de conteuse de l'auteure, c'est juste parfait.

J'ai trouvé Miss Pickman, fabuleuse, imaginez une femme qui fume et boit de l'alcool à cette époque, il y a de quoi choquer ces pauvres messieurs.
Henry et Billy vont avancer difficilement dans l'enquête, mais aussi dans leur vie respective.

Le doute se pointe toujours en traître, là où on l'attend le moins.
Il peut parfois blesser et décevoir.
Je n'en dis pas plus, c'est à vous de découvrir Londres avec leurs yeux.
C'est toujours un bonheur de lire Gaëlle Perrin, son talent est magique.





Gaëlle Perrin-Guillet est secrétaire de mairie le jour et auteur de thriller la nuit. Elle vit à Lyon.
Depuis toujours amatrice de romans noirs, elle s’essaie à l’écriture en 2000. 
Après deux romans auto-publiés (« Le Sourire du diable » en 2010 et « Au fil des morts » en 2011), elle participe à deux recueils des « Auteurs du noir face à la différence » (en 2012 aux éditions JIGAL puis en 2013 à L’atelier Mosesu).
"Haut-le-cœur" (2013) est son premier roman publié aux Éditions Rouge Sang.
En 2017 elle a publié aux éditions Bragelonne / Milady un thriller appelé "Soul of London", pour lequel elle a reçu les prix du Salon du livre policier de Neuilly-Plaisance et du festival Les Polars du Chat du Creusot.






vendredi 23 novembre 2018

Licorne, sauvons les glaces d'Anne-Sophie MATRAT & ANBLEIZDU



Anne-Sophie MATRAT
&
ANBLEIZDU


Licorne, sauvons les glaces !








4ème de couverture :
C’est l’été. Les habitants de la ville ont très chaud et très soif. Il rêvent de sorbets et de crèmes glacées. Mais le méchant Sombre Héro, grand adepte de bêtises en tous genres, a vidé toutes les machines à glace de la ville. C’est Licorne qui est appelée à la rescousse pour sauver les habitants. Elle a un super pouvoir...





Louisa, 8 ans et demi :
Ça se lit super vite, c'est bien parce qu'un livre qui se lit en 3h, ça donne envie de dormir, ça donne les yeux qui brûlent. 👀
J'ai envie de dire que c'est génial pour les tout petits. 
Ca parle d'une licorne qui frotte sa corne magique, rien que moi, ma starlily, qui est une licorne en jouet, on lui frotte la corne et puis la corne change de couleur. 🐎

Ca m'a donné envie de manger des glaces, les couleurs elles étaient jolies, mais faut pas abuser des glaces. 🍨🍦






Anne-Sophie a toujours aimé la littérature... toujours. Comme une passion qui n'aura jamais de fin. Devenue éditrice de livres pour enfants, elle a eu envie d'écrire des histoires, elle aussi... Elle se glisse donc au milieu de son équipe d'illustrateurs et d'auteurs pour son plus grand plaisir !







Après avoir passé 2 ans à mettre en image les mots de mes auteurs, je me lance en 2014 dans l'écriture. Je crée des histoires imaginaires, un peu folles, qui, je l’espère, feront rêver les jeunes lecteurs.