vendredi 12 août 2016

Tu ne manqueras à personne d'Alexis AUBENQUE








Alexis AUBENQUE

Tu ne manqueras à personne





















4ème de couverture : 
À Pacific View, le jour de la rentrée des classes, Lucy, une adolescente mal dans sa peau, est retrouvée assassinée dans les toilettes de son lycée. La brutalité du meurtre met l’établissement et la ville entière en émoi. L’enquête est confiée au lieutenant Gregory Davis, dont le fils Raphael fréquente la même école que la victime. Parallèlement, Faye Sheridan, journaliste tenace au San Francisco Chronicle, mène ses propres investigations et va prendre tous les risques pour qu’éclate la vérité.



C'est fou quand je commence un roman d'Alexis Aubenque, j'ai toujours la même sensation et c'est un vrai bien-être qui s'installe en moi.
Il faut dire que je lis l'auteur depuis cinq ans alors si j'ai continué c'est que c'est totalement à mon goût.

L'auteur a fait en sorte que "Tu ne manqueras à personne" puisse se lire comme un oneshot mais je conseille fortement de lire le tome précédent avant. (Ne crains pas la faucheuse)
Ce premier volume regorge d'informations sur la petite famille de Pacific View, il serait dommage de se griller la série.

Raphaël inaugure le lycée de Pacific View, une rentrée plutôt traumatisante car le corps d'une élève a été retrouvé sans vie dans les toilettes.
Son père, Grégory Davis, ayant intégré la police locale depuis peu est sur le coup.
L'enquête va très vite devenir compliquée...

Je ne sais pas comment il fait mais les romans de l'auteur sont addictifs.
Ce doit être les personnages qui ont tous une vraie histoire, avec leurs forces et leurs faiblesses.
Ou alors l'action liée aux meurtres.
A moins que ce ne soit l'avancée de l'enquête.
Je suis néanmoins sûre d'une chose, c'est que le mélange est excellent.

C'est ce que j'appellerais du polar soft mais qui possède sa dose de noir malgré tout.
On ne trouve pas d'ado décapitée chez les bisounours c'est une certitude.
Je pense que les personnages réchauffent l'ambiance, il ne s'agit pas d'un thriller dur et froid.

D'ailleurs en parlant d'eux, j'ai adoré les retrouver, les suivre est un vrai plaisir.
La famille Davis et ses mystères autour du décès étrange de la mère, disparue en mer ou encore Faye, la journaliste amoureuse d'un ancien Hells Angels archi sexy et recherché par la police.

L'utilisation des réseaux sociaux et des nouvelles technologies est plus que représentative, on peut s'en servir pour faire mal, très mal.
Détruire quelqu'un à travers des vidéos compromettantes est devenu un jeu d'enfant.

Il se passe aussi des événements cruels, ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus mais j'ai frissonné et grincé des dents en même temps.
Le terrible moment où votre cerveau se dit : non il ne peut pas se passer ça...
Soyons honnête, c'est ce qui souvent, fait les très bons thrillers.

Je crois que mon avis est suffisamment explicite, j'ai passé un aussi bon moment de lecture que pour le premier tome, je suis restée accrochée à mon livre comme un objet essentiel à ma survie.
Je ressors très enthousiaste de ma lecture et je n'ai donc qu'une hâte c'est l'arrivée du prochain parce qu'il faut un tome trois c'est évident.
Le lecteur a encore des tonnes de secrets à percer et je compte bien être de la partie.



Alexis Aubenque est un auteur français de thriller et de science-fiction.
Né le 23 décembre 1970, originaire de Montpellier. Alexis Aubenque, après une maîtrise en sciences économiques, décide de changer radicalement de cap, et se tourne vers l’écriture.
Il a inauguré en 2002 un cycle romanesque de science-fiction avec "La chute des mondes", space opera se déroulant au XXVIIe siècle dans une fédération galactique regroupant 250 mondes habités. 
En 2006, il débute un cycle reprenant les thèmes majeurs de La chute des mondes intitulé "L'Empire des étoiles", à savoir la réapparition d'un société féodale dans un univers futuriste où l'humanité a depuis longtemps quitté la Terre pour s'installer sur de nouvelles planètes.
Depuis 2008, il a arrêté la science-fiction pour se lancer dans le domaine du thriller avec sa série "River Falls".
En 2009, ce changement est récompensé par le prestigieux "prix Polar" du Salon Polar & CO de Cognac pour le second tome de la série River Falls.
Il enchaîne à partir de 2011 avec la série "Nuits Noires à Seattle", qui met toujours en scène le shérif Logan mais de manière secondaire, et met en avant ses lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson déjà présents dans la première série.
En 2015, Tout le monde te haïra marque son grand retour au thriller pur et dur. Son univers a souvent été comparé à celui d’Harlan Coben pour son sens du suspens, la nervosité de son écriture et la force de ses personnages. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire