vendredi 8 septembre 2017

Le meurtre d'O'Doul Bridge de Florent Marotta







Florent MAROTTA

Le meurtre d'O'Doul Bridge
Une enquête du French coach













4ème de couverture :
San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite.

C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes.
Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher.
Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable.
Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien.
Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.




J'apprécie de regarder en arrière et de me dire waw je suis l'auteur depuis maintenant pas mal d'années et forcément si je le fais c'est que c'est bon.

Michael est coach, il emmène Kim sur sa moto pour un week-end apaisant dans son chalet au milieu des bois.
La police de San Francisco le sollicite à propos d'une affaire qui le concerne étrangement, il raccroche et ne veut rien savoir.
Le tout est de ne pas s'en mordre les doigts...

J'ai été prise dans un roman très rythmé, exactement comme je les aime.
Le suspense est fort et travaillé, ce qui donne une lecture attractive.
Le paradoxe dans lequel se vautre le coach français est intéressant, il prodigue toute la journée, conseil et analyse mais ne les applique pas à lui-même.
Qui a une vie parfaite me direz-vous? Il est évident que le chiffre est plus élevé chez ceux qui cherchent la perfection, bien que certains aient réellement besoin d'être coachés.
Seulement pour Michael, cela va au-delà d'une mauvaise hygiène de vie, il cache un lourd et douloureux passé.

Le personnage principal remonte le fil de l'enquête d'une façon très prenante, car forcément il y a enquête, même si j'en dis volontairement très peu dans mon petit résumé de l'histoire.
Il y mêle amitié et famille, ce qui donne un attrait sympathique, on a presque envie de participer malgré le danger.

A mon avis, la fin laisse présager une suite, je sens que nous n'en avons pas fini et tant mieux.
Je lis Florent Marotta depuis longtemps et c'est toujours un plaisir de le voir sortir un roman pour m'y jeter dedans.






Écrivain français de romans policiers ou romans noirs, Florent Marotta commence pourtant l'écriture par de la Fantasy, genre qu'il affectionne et qui est à l'origine de sa passion pour la lecture.
Aujourd'hui il compte trois romans policiers/thrillers : Projet T ; Injection de Réalité 2.0 et L'échiquier d'Howard Gray.
Créateur du personnage de Gino Paradio, agent de recherche privé et ex-flic déchu, héros de L'échiquier d'Howard Gray, il travaille à la suite des aventures de ce personnage rustre mais attachant. 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire