mercredi 19 août 2015

Morts à perpétuité de Thibaut CHATEL










Thibaut CHATEL

Morts à perpétuité


Editions LabelA











4ème de couverture :
Boca Grande.
Une île interdite à la navigation au sud de la Floride.
Prenant des vacances sur un cabin-cruiser, Markus Kendall, un grand-reporter de 36 ans, est rembarré par des gardes armés. Ils lui ordonnent de quitter la zone immédiatement. Markus Kendall s'exécute, mais l'instinct professionnel reprenant le dessus, il revient de nuit sur l'île pour découvrir l'impensable : un camp retranché dirigé par Herb Craine, un gouverneur aussi violent qu'alcoolique... Ce dernier règne d'une main de fer sur des prisonniers ressemblant étrangement aux stars disparues depuis longtemps : Marilyn Monroe, James Dean, John Lennon, Jim Morrison, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Kurt Cobain, Aaliyah, Tupac Shakur, The Notorious BIG (...), sans oublier un "Résident VIP" qui va se faire interner volontairement ! Sur cette île cauchemardesque, Markus Kendall et Herb Craine ont deux points communs : la haine qu'ils éprouvent l'un pour l'autre et l'attention qu'ils portent à Vanessa, une jeune actrice française. 


Et si Markus Kendall avait découvert des "morts célèbres" bien vivants ? Et si Markus Kendall venait de percer le secret le mieux gardé du FBI ? Et si Markus Kendall faisait le reportage photo le plus incroyable de tous les temps ? Et si Markus Kendall trouvait sur cette île enfin un sens à sa vie ? 



Le début de ce roman est extrêmement agréable, on ne peut que continuer à tourner les pages...

Par intermittence nous avons affaire à Markus, un homme assez plaisant, j'ai beaucoup apprécié sa compagnie.
Ayant besoin d'air il loue un bateau et se retrouve par hasard à proximité de Boca Grande, une île superbe mais interdite d'accès.
Photographe de profession sa curiosité est mise à mal quand il s'y fait chasser de façon virulente et décide donc d'y revenir.

Ensuite il y a "le Gouverneur", Herb Craine, un homme cruel, alcoolique et clairement haut perché.
Du haut de sa tour de contrôle il a la main mise sur ses prisonniers qu'il accompagne de toute la malveillance dont il est capable.
Des prisonniers hors normes si je peux dire, il s'agit de vraies icônes qu'étant jeunes nous avons tous idolâtré, Kurt Cobain, Jim Morrison, Janis Joplin ou encore Marilyn Monroe.
On nous aurait donc menti leur mort a bel et bien été simulée.

J'ai vécu cette fiction avec un espoir vain, une joie douloureuse éphémère.
Nous avons tous été blessé par une star partie trop tôt, j'ai presque souhaité que tout soit réel malgré l'horreur de la situation soit cet insoutenable enfermement.
L'auteur à un moment donné, fait référence à "la série des 27" toutes ces personnalités décédées à l'âge de 27 ans, j'ai été chamboulée et j'ai ressenti une belle émotion.

La crédibilité de cette histoire ne fait aucun doute j'ai plongé dedans avec un vrai plaisir et j'ai suivi le tout avec attention, l'organisation des lieux et des descriptions étant parfaitement réussies.
Je confesse avoir été un petit peu freinée par la couverture rétro, qui finalement prend tout son sens une fois dans l'histoire.
Le ton et l'écriture eux n'ont rien de rétro au contraire.

Le danger et la tension sont présents à chaque moment car l'enjeu est énorme il suffit d'un rien pour que cette mascarade soit cachée au public ad vitam aeternam.
Markus va donner de sa personne afin que le pays entier retrouve ses êtres chers mais va-t-il réussir à dévoiler la supercherie?

Si vous avez le goût de l'aventure n'hésitez plus montez à bord, j'ai grandement apprécié le voyage...












Aucun commentaire:

Publier un commentaire