jeudi 11 février 2016

Serre-moi fort de Claire FAVAN










Claire FAVAN

Serre-moi fort



Sortie le 11 février 2016











4ème de couverture : 
Méfiez-vous de qui vous tend les bras...
« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d'une rare violence...

« Monstrueusement magistral, horriblement bon ! » Bruno Lamarque, Librairie de la Renaissance, Toulouse.
« Intime, violente, déroutante, l'intrigue de Claire Favan s'enroule autour du lecteur tel un serpent. » Olivier Norek, auteur de Code 93et de Territoires.
« Une des grandes du polar français ! » Gérard Collard, librairie La Griffe noire, Saint-Maur.




C'est tellement bon de se repaître d'un nouvel écrit de Claire Favan, j'en ronronne d'aise, ça sent la noirceur et accessoirement la pourriture.
Pour moi ce fût parfait, une vraie sensation de bien être et de confort grâce à sa fluide écriture.
Quand je parle de bien être, il est évident que j'ai eu mon contentement de frissons et de cheveux arrachés. 
Oui parce que c'était limite mais c'est plus que positif dans le sens où "Serre-moi fort" est un livre vivant, j'ai ressenti ce qu'il se trame entre les pages, si j'avais pu hurler de rage je l'aurais fait...

Nick assiste impuissant à la déchéance de ses parents, suite à la disparition de sa sœur Lana.
Désespoir, dépression, alcoolisme, ils vont toucher le fond.
Le jeune garçon va devoir avancer seul, tout porter sur ses épaules mais aussi penser à organiser son avenir.
Il sera bien difficile de construire sa vie dans l'ombre de la parfaite Lana...
Quand deux ans après ses parents refont surface, Nick est forcé d'assister à toutes les réunions de l'association de victimes à laquelle ces derniers ont adhéré.
Il va devoir faire face à une mère plus qu’exigeante et étouffante.
Adam gère sa vie tant bien que mal, le décès récent de sa femme, la douleur des enfants, ses absences volontaires ou non mais chronophage.
Son travail lui prend énormément de temps, comme nombre de flics, d'ailleurs il doit redoubler d'énergie avec l'ouverture d'une enquête sur des jeunes filles disparues.

Je m'a suffit de quelques pages pour être prise dans le tourbillon de l'histoire, pour y rentrer et trouver ma place d'observatrice impuissante, oui impuissante c'est bien le mot qui convient.

La psychologie est grandement creusée, la douleur des familles victimes, le manque, l'absence et l'infime espoir de retrouver l'enfant disparu est évoqué avec minutie et recherche.
Quel monstre ignoble a bien pu être créé pour nous faire frissonner d'horreur, un prédateur, une bête noire capable de prendre des vies avec violence.
Je me suis imprégnée des personnages, de familles entières, je suis rentrée dans leur vie et j'ai pris the claque.
Les événements vont prendre une tournure aussi dure et inconcevable que surprenante et dieu sait que j'aime me faire surprendre même si forcément c'est au détriment des personnages.

Le lecteur va suivre le sens de la visite prévue, c'est tellement bien introduit que ça en est bluffant.
Si on y réfléchit c'est machiavélique mais tellement jouissif, la découpe du roman est pertinente, les différentes parties sont épousées avec une gourmandise sadique.

Chers lecteurs je vous conseille vivement, si ce n'est déjà fait, d'aller à la rencontre de cette pro du thriller, vous tomberez inévitablement sous le charme et repartirez avec un immense sourire.
Sous le talent se cache un humour à vous booster pour les six prochains mois.
En un mot passionnant, je me suis passionnée pour ce récit et non je n'exagère en rien, j'ai aimé chacun de ses livres.
Avec ce dernier thriller, Claire Favan tape très fort du poing sur la table, elle est là, parmi les meilleurs auteurs du genre et le montre!!





Née à Paris en 1976, Claire Favan travaille dans la finance et écrit sur son temps libre. Son premier thriller, Le Tueur intime, a reçu le Prix VSD du Polar 2010, le Prix Sang pour Sang Polar en 2011 et la Plume d'or 2014 catégorie nouvelle plume sur le site Plume Libre. Son second volet, Le Tueur de l'ombre, clôt ce diptyque désormais culte centré sur le tueur en série Will Edwards. Elle a également participé aux recueils de nouvelles du Collectif des auteurs du noir : Santé !,Les Aventures du concierge masqué et Irradié. Après les succès remarqués d'Apnée noire et de Miettes de sang, Claire Favan nous revient avec un thriller d'une noirceur absolue : Serre-moi fort.





Le bonheur ça ressemble fortement à ça, 
un extrait de ma chronique sur le salon du livre à Paris
- mars 2016.






8 commentaires:

  1. J'ai le tueur intime dans ma PAL. Il faut vraiment que je le sorte pour découvrir la plume de Claire Favan.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Il faut se faire plaisir dans la vie, n'hésitez pas à revenir me donner votre avis.

      Supprimer
    2. promis!
      je vais à la découverte de votre blog!!!

      Supprimer
  3. Bizarre on se rejoint encore une fois ;)

    RépondreSupprimer