mardi 6 juin 2017

BRONX la petite morgue de Laurent GUILLAUME

 



Laurent GUILLAUME

BRONX la petite morgue






4ème de couverture : 
Mike Dolan sort de prison et se retrouve dans le New-York des années sombres. La grosse pomme à pourri, la ville est devenue un taudis à ciel ouvert où les cadavres se ramassent à la pelle. Entre flics véreux, truands pervers et femmes fatales, il va avoir fort à faire pour retrouver les assassins de son frère. Sa solution ? Faire exploser la ville. Mais survivra-t-il au raz de marée qu'il va provoquer ? Ex-flic de la BAC et des stups, Laurent Guillaume décrit les bas-fonds de notre société dans des polars sombres et tourmentés. Après un séjour de plusieurs années en Afrique en tant que coopérant, il consacre désormais toute son énergie à malmener ses personnages à travers des romans noirs et des scénarios pour la télévision. "Borderline", un téléfilm qu'il a coécrit avec Olivier Marchal a reçu le prix du meilleur téléfilm au festival de la fiction TV de La Rochelle en 2015. Il est également cocréateur et scénariste de la série d'Europa Corp "Section zéro" diffusée sur Canal plus début 2016. 
   




J'adore ce que fait Laurent Guillaume sur le plan littéraire et encore une fois, j'ai été éblouie par la beauté de l'écriture et par cette histoire forte.  

Mike Dolan sort de prison après huit ans de confinement pour meurtre.
Il va se rendre compte que la vie a bien changé dans le Bronx et dans un sens sacrément négatif.
Bien que victime de nombreuses gamelles, il va se relever pour découvrir comment et où son frère a disparu...

J'ai suivi Mike dans le dédale des rues de New York, sans réfléchir une seule seconde, je lui ai confié ma vie de lectrice aventurière et j'ai eu raison, il n'y a pas de hasard quand on sait de quoi est capable un auteur que l'on a déjà lu.

J'ai été sincèrement touchée par la misère dépeinte dans ce non moins célèbre quartier qu'est le Bronx.
La prostitution forcée, les gangs qui font la pluie et le beau temps, la drogue et ses morts.
Je ne saurais vous dire comment l'auteur a réussi une telle performance, mais j'ai senti une poigne brutale et glacée enserrer mon cœur.
Touchée, coulée...

Je me répète, certes, quand le sujet apparaît dans un roman, j'aime plus que tout voir de la boxe au fil des pages.
Ce sport riche, aux multiples valeurs où la défonce physique fait la loi.

D'ailleurs, ça castagne et ça saigne dans le coin, les différents chefs de meute et les flics pourris se partagent la part du gâteau.
Un canevas souvent tissé lourdement, ici c'est tout le contraire, cette partie du roman est construite avec goût.
Je n'ose pas parler de finesse, ce n'est pas vraiment adapté à ce qu'il s'y passe.

J'ai pris un pied de folie avec cette lecture et mon choix n'est pas fortuit comme je l'expliquais précédemment.
"Bronx, la petite morgue" a quand même un truc en plus, un supplément d'âme qui a réussi à me chavirer et à me rendre malheureuse.
N'ayez crainte, bien au contraire, pour faire clair le job est plus qu'accompli, car je ne lis que pour ressentir et vibrer. 



Laurent Guillaume est né le 11 mai 1967 à Mont-Saint-Martin en Meurthe-et-Moselle.
Il suit des études de droit qui l'amènent, en 1993, à l'école de police d'où il sort lieutenant de police. Pour sa première affectation, il est commandant d'unité mobile de sécurité dans le Val de Marne, une unité spécialisée en anticriminalité et en violences urbaines. Après un passage aux stups en tant que chef de groupe, il part au Mali en 2007, dans le cadre de la coopération, comme conseiller du directeur général de la police local pour les affaires de stup1. Revenu en 2011 à Annecy, il est affecté à la brigade financière
Laurent Guillaume est passionné d'histoire antique et de romans policiers.
Il vit actuellement à Bamako au Mali où il exerce ses fonctions d'officier de police en tant que coopérant. 
Mako, son premier roman policier a obtenu Prix VSD du polar 2009: Coup de Cœur de Frédéric Beigbeder (Président du Jury). 










Aucun commentaire:

Publier un commentaire