vendredi 23 février 2018

L'affaire Mina Marten de Bob GARCIA






Bob GARCIA

L'affaire Mina Marten
Sherlock Holmes contre 
Conan Doyle











4ème de couverture :
La belle et mystérieuse spirite Mina Marten est habitée de visions qui ont permis de confondre des criminels. Scotland Yard doute encore. Arthur Conan Doyle, spécialiste du spiritisme et accessoirement agent littéraire de son ami le docteur Watson propose de soumettre Mina Marten à une expérience. 
Les visions et les révélations s'enchaînent, aux confins du surnaturel. Londres retient sa respiration. Sherlock Holmes s'oppose est persuadé que tout cela n'est que mystification. La dernière vision de Mina Marten plonge Londres dans l'effroi. Pourtant, la vérité découverte par Sherlock Holmes est bien plus sordide encore… Les londoniens seront-ils prêts à l'entendre ?
Ce récit est tiré d'une enquête réellement menée par Conan Doyle et relatée dans ses mémoires.





Quelle ne fût pas ma surprise de trouver le Dr Watson et Sherlock Holmes dans le même roman que Conan Doyle, on peut dire que c'est inattendu.
On se croirait à Londres dans le début des années 1800, la reproduction semble fidèle, en tout cas j'y ai cru à fond et quand on arrive à la fin du roman, on comprend l'énorme travail de documentation.

Conan Doyle et le Dr Watson assistent à une démonstration de la spirite Mina Marten.
Cette dernière retrouve dans une cave, grâce à son don, une petite fille kidnappée.
Sherlock Holmes totalement réfractaire à la pratique, accepte du bout de la langue, de confronter la spirite à l'arme d'un crime...

Ah Londres, c'est vraiment une ville magique, un endroit que j'affectionne particulièrement.
Pour la petite histoire, je me suis retrouvée à courir d'un bout à l'autre de la ville, comme un jeune chien fou et complètement épuisée par la visite, j'ai choisi de stopper net mon programme et de me rendre au musée de Sherlock Holmes.
Quoi de plus facile pour trouver l'adresse (et oui ça date un peu, je n'avais pas internet sur le portable) j'avais retenu que c'était la même dans la réalité et dans le livre.
N'est pas fabuleux ? 221 Baker street.

Certains auteurs ont un talent de conteur remarquable et c'est le cas de Bob Garcia.
Les retours en arrière proposent un récit peu commun qui ont su m'emporter loin.
Je ne m'attendais pas du tout à ça, quelle surprise.

J'avoue préférer les livres courts ou moyennement courts, mais je sais que les amateurs de pavés sont nombreux, pour ma part j'ai une réticence, car souvent, il ne faut pas généraliser, mais souvent je trouve des longueurs ou des relâchements dans le rythme.
Ce n'est pas le cas de "L'affaire Mina Marten", alors aujourd'hui je ne dirais pas, j'aurais bien viré 100 ou 200 pages parce que c'est impossible, le roman est construit d'une telle façon que tout est utile, sans jamais se relâcher.
Quoi de plus horrible que les pages inutiles ou le remplissage et pourtant ça existe.

Voir Sherlock Holmes combattre le spiritisme est intéressant, c'est un personnage très terre à terre, c'est davantage un scientifique.
Vous croiserez également, Jack l'éventreur, dont les meurtres bien qu'horribles, fascinent totalement.

Quelle incroyable expérience de spiritisme, elle décoiffe, je vous la conseille.






Ingénieur diplômé de l'Ecole centrale (promo 79), Bob Garcia a travaillé dans les télécoms.
Passionné de littérature populaire et de romans policiers et spécialiste d'Hergé et de Tintin, il a écrit plusieurs essais tintinophiles, dont Jules Verne et Hergé, d’un mythe à l’autre pour lequel il a obtenu le prix Jeunes Lecteurs des médiathèques de Paris.
Il est aussi l'auteur de plusieurs romans, dont L'Ipotrak noir et Le Testament de Sherlock Holmes (2005), qui a été récompensé par le prix Intramuros et le premier prix du festival Polar & Co de Cognac en 2005.
Il est membre de 813 (l’association des amis de la littérature policière), de l’ADH (Association des Amis d’Hergé) et de la SSHF (Société Sherlock Holmes France).
Musicien de jazz et compositeur, il joue de plusieurs instruments (contrebasse, guitare et banjo notamment) et a enregistré plusieurs disques avec différentes formations.
Bob Garcia est aussi chroniqueur et anime notamment, en 2009, la chronique hebdomadaire « Jazz et Polar », le mercredi matin sur la radio TSF Jazz.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire