lundi 12 février 2018

Tension extrême de Sylvain FORGE




Sylvain FORGE

Tension extrême


Fayard Editions














4ème de couverture :
Aux limites du virtuel et de la réalité, les nouvelles technologies conduisent parfois à la folie !
Des cyberattaques paralysent la PJ de Nantes, infiltrent l'intimité des policiers et cernent une ville où le moindre objet connecté peut devenir une arme mortelle. Alors que les victimes s'accumulent, une jeune commissaire à peine sortie de l'école et son adjointe issue du "36" affrontent ensemble un ennemi invisible.
Toutes les polices spécialisées seront mobilisées pour neutraliser la nouvelle menace de la science complice du crime.
Prix du Quai des Orfèvres 2018





Je signale juste que j'ai déjà lu l'auteur donc j'y retourne, de plus il vient juste de gagner le Prix du Quai des Orfèvres 2018. 
Les prix n'influencent pas mes lectures, mais ça peut être un gage supplémentaire de qualité pour le lecteur qui ne connaît pas ou qui était déjà tenté.

Audric et Jules Pelland sont des jumeaux, morts au même moment, dans des endroits différents.
Leur particularité est qu'ils avaient un pacemaker qui semble avoir explosé.
La coïncidence manque cruellement de naturel...

Ce qui saute aux yeux d'entrée, c'est qu'on avance sa lecture sans s'en rendre compte, c'est assez fou.
Les gardes à vue s'enchaînent et font apparaître des éléments nouveaux à exploiter pour la police.

Ces arrestations sont musclées et l'action qui en découle est délectable pour le lecteur.
L'étau se resserre très nettement autour du coupable, c'est vraiment bien fait, on sait qui c'est et la traque ralentit pour mieux rebondir sur l'assaut final.

Le progrès de cette dernière décennie est inégalé en matière d'informatique.
Tout ce qu'il est possible de faire en reliant et connectant tous nos appareils est démentiel.
Désormais, vous pouvez gérer les lumières de votre maison à distance, disons qu'il ne faut pas tomber sur des âmes malfaisantes.

Et bien, quelle maîtrise, c'est beau à voir, enfin à lire.







Après une enfance en Auvergne, des études de droit et un passage à Paris, Sylvain Forge voyage et s’imprègne de multiples ambiances, de l’Afrique du Sud au Canada. Il vit désormais à Nantes.
Un premier roman – resté dans un tiroir – plante en lui les germes d’une passion future pour l’écriture. Durant plusieurs années, il bâtit des scénarios de jeux de rôle qui lui donnent le goût de raconter des histoires. Élaborer une intrigue bien ficelée : voilà son plaisir.
Son premier livre, "La ligne des rats", paru en mai 2009 aux éditions Odin (Nantes), est un thriller écologique sur les pesticides. 
Sylvain Forge est aussi amateur d’histoire ; ancien guide touristique, il a signé avec "Le vallon des Parques" (éditions du Toucan) un deuxième opus dont les péripéties se déroulent à Vichy en 1943. 
L’auteur a bouclé un troisième roman paru fin 2013 "La trace du silure" dont l’intrigue se déroule à Nantes.
Il a reçu le Prix 2018 du quai des Orfèvres au nouveau siège de la PJ parisienne pour son roman "Tension extrême". 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire