lundi 23 juin 2014

Malacombe de LAURENT SARZIER

En décembre 2013 c'est Guillaume du blog Tribulations d'une vie qui hébergeait ma chronique Malacombe de Laurent SARZIER. Je garde une éternelle reconnaissance pour son soutien et son amitié.



LAURENT SARZIER
MALACOMBE
Edité par Les passionnés de bouquins
180 pages



                                                    

4ème de couverture :
C'est à la fin des années 70, alors qu'ils sont encore étudiants, que Franck et Charlène ont pour la première fois l'idée de squatter les riches maisons du Rhône et de l'Isère. 
Le jeu est simple : arriver tard le soir, dormir dans la maison et repartir tôt le matin, ne laissant aucune trace de leur passage. 
Mais, à Malacombe, dans cette bâtisse isolée du XIXe siècle, tout bascule pour Franck et Charlène ... 
Pourquoi y entend-on des cris d'enfants la nuit ? Quelles sont ces étranges apparitions ? Pourquoi se sentent-ils comme envoûtés par les lieux au point d'y revenir plusieurs nuits, la peur au ventre ...



Tout a commencé à la lecture du résumé, j'ai été traversée d'une vague de frissons, j'y ai vu comme une promesse et quelle promesse, j'ai été comblée. Une fois le livre en main j'ai été séduite par le format, la taille du livre et la sobriété de la couverture, ce qui est assez inhabituel, ça change.

Laurent Sarzier présente une écriture fluide, agréable à lire, posée, la présentation des personnages est accrocheuse, Franck et Charlène sont de jeunes étudiants attachants chez qui l'insouciance domine, à tel point qu'ils se sont amusés à jouer un jeu qui pourrait au final révéler bien des surprises. 
Squatter des maisons peut se révéler palpitant certes mais il suffit d'une fois pour tomber sur un endroit étrange et malsain.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman une réussite, j'y ai trouvé une jolie scène érotique, j'ai aussi pu ressentir l'amitié, l'amour, je me suis laissé porter avec plaisir dans cette aventure.
Une scène m'a particulièrement touchée, l'auteur a su créer une telle ambiance, douce, zen, envoûtante que je me suis surprise à la ressentir comme si j'y étais.
A la découverte de Malacombe, une vieille maison plus ou moins habitée, les choses se sont précipitées, ma curiosité a levé son nez, j'ai eu peur, j'ai frissonné et j'ai pu ressentir une belle angoisse.
Le paranormal est un sujet attirant, pour ma part je ne pense pas y croire, bien sur il faut rester rationnel mais je suis sûre qu'au fond de chacun subsiste un doute, une peur qui glace le sang.
Le final ressemble a un feu d'artifice qui vous éclate près du visage, j'ai été carrément surprise et très agréablement. Là plus rien n'existe, on veut savoir comment toute cette histoire va finir et on peut dire que la tournure des événements est inattendue.

Une petite touche de noir romancée, saupoudrée de surnaturel, ça donne une jolie découverte, merci Laurent Sarzier.



Après plusieurs années passées comme administrateur des ventes au sein d'une grande entreprise, Laurent Sarzier devient conseiller d'orientation professionnelle. 
Il habite près de Vienne, en Isère. Avec "Meurtres et Convictions" -une enquête du commissaire lyonnais Marc Dionisi, Laurent Sarzier publie son premier roman policier.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire