jeudi 11 juin 2015

Rouge rendez-vous de Yannick DUBART







Yannick DUBART

Rouge rendez-vous











4ème de couverture :
Marina Orchère est une femme d'affaires riche et puissante, à l'appétit dévorant. Mais depuis peu, les jeunes mâles qu'elle s'offre à prix d'or ne parviennent plus à la satisfaire. Entre son angoisse de vieillir, sa peur des sentiments et les fantômes de son passé qui resurgissent là où elle ne les attend pas, Marina craint de perdre pied. Lorsqu'elle rencontre David, un quadragénaire un peu paumé, elle ressent enfin cette excitation qu'elle craignait avoir perdue. Mais l'attirance suffira-t-elle à les réunir, eux que tout oppose? Marina parviendra-t-elle à faire taire son passé ou au contraire fera-t-elle la paix avec ses démons? Et quelle peut-être la signification de cette étrange peluche verte?



Après un commencement assez doux teinté d'un phrasé légèrement poétique, je suis rentrée dans un roman divertissant mêlant sentiments et érotisme.

Marina est une femme mure et séduisante, la working woman  par excellence, friquée et un brin hautaine elle a bâti en partant de rien un vrai empire de la beauté.
Ne trouvant plus de saveurs en les beaux mâles qu'elle monnaye, elle se demande si elle ne serait pas devenue frigide.
Un soir elle va tomber sur un apollon vrai de vrai, David, il est d'un milieu social à l'opposé du sien et un peu plus âgé que ses proies tarifées habituelles.
Petit aparté personnel il m'a immédiatement fait penser au gars de la pub Coca cola, en jean, torse nu, en train de travailler... pardon je m'égare un peu de sérieux s'il vous plait.
Marina reçoit des lettres de sa mère qu'elle a placé dans un mouroir, elle lui raconte ses mémoires, peut-être le pourquoi d'une telle cassure qui s'est crée entre elles.

J'ai particulièrement apprécié ce récit, le lecteur peut ressentir le mystère qui se cache et couve derrière ces feuillets.
Nous n'y sommes pas mais mes pensées m'ont amenée vers les termes saga familiale et roman épistolaire, deux styles que j'aime pour leur suspense et qui sont juste effleurés agréablement.

En avançant on découvre des scènes relativement chaudes et sensuelles, la couverture est rouge ça tombe bien c'est en parfaite corrélation avec la température qui monte progressivement.

Même si tout semble les opposer Marina et David vont-ils réussir à construire une relation, le moins que l'on puisse dire c'est que les événements ne vont pas être simples.

Beaucoup de surprises et de suspense sont présents dans ce roman, c'est pour moi sa vrai dynamique même si il est évident que le style érotique reste un vrai atout, j'ai passé un excellent moment qui me coupent de mes lectures noires, je recommande. 





Enseignante, elle est attirée par la littérature policière. Elle a toujours aimé raconter des histoires, mais c’est suite à une maladie grave que l’écriture lui est devenue indispensable. Elle a participé à quelques émissions de jeux télévisés et aime autant le cinoche que le cinématographe. Tarentino est son dieu vivant. Elle fond pour Mark Wahlberg et adore Kate Winslet et Cecile de France. Elle craque pour Juliette Gréco, Led Zep et AC/DC. Tous ces univers sont source d’inspiration. Elle a gagné le premier prix d’un concours littéraire dans le magazine Marie France et le prix de la nouvelle au premier salon de Noeux les Mines. Ah oui ! Son dernier caprice est la muscu, mais elle déclare que cela ne se voit pas encore !


































Aucun commentaire:

Publier un commentaire