vendredi 26 mai 2017

Un sac de Solène BAKOWSKI




Solène BAKOWSKI

Un sac















4ème de couverture :
En pleine nuit, une jeune femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans les bras qu'elle serre comme un étau. Cette femme, c'est Anna-Marie Caravelle, l'abominable, l'Affreuse Rouquine, la marginale.
Vingt-quatre ans plus tôt, Anna-Marie, fille d'un suicidé et d'une folle à lier, a été prise en charge en secret, à l'insu du reste du monde, par la vieille Monique Bonneuil, qui ne s'imaginait pas qu'elle abritait un monstre sous son toit. Un monstre que, lentement, elle a fabriqué. Car la petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, se met à tuer. Tuer, sacrifier pour régler ses comptes, tout simplement.
Mais que fait-elle là, Anna-Marie, désormais jeune femme, agenouillée en plein Paris au milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qu'elle serre dans ses bras ? 





Je suis face à un page-turner, ni plus ni moins.
Ce récit intrigue, interpelle et rend carrément dingue, savoir comment les événements vont tourner devient un besoin vital. 

Monique Bonneuil est la bonne petite mère toute désignée, la soixantaine, elle prend sous son aile sa voisine, qui a découvert son mari mort à son retour alors qu'elle attend un enfant.
Elise est totalement amorphe, elle se laisse habiller, laver, coucher...
Quand Monique se rend compte de sa grossesse, la gentillesse de cet accueil n'est plus qu'un lointain souvenir et un plan machiavélique va aussitôt prendre forme dans son esprit.
Dix ans plus tard, Monique décide de couper court au questionnement à venir de l'enfant.
Sa décision ne sera pas forcément judicieuse...

Dès le début, j'ai ressenti une petite vibration en moi, comme un message subliminal qui dit : ça va le faire entre toi et moi.
J'ai ressenti la petite pointe d'excitation tant recherchée.

Bien que surprise par la suite de l'histoire dans sa deuxième partie, et oui vous ne risquez pas de deviner ce qu'il va se passer, j'ai vu un récit particulièrement original.
Mi-roman noir, mi-thriller psychologique, "un sac" est déroutant, je n'ai pas arrêté de mettre des "si" tout au long de ma lecture.
Si tel personnage n'avait pas agi de telle façon, peut-être que... tout ce gâchis ne serait pas arrivé.
Parfois, on ne récolte que ce que l'on sème...

Ma chronique sera courte, c'est volontaire, je ne souhaite pas en dévoiler plus, il vous revient de tout découvrir comme je l'ai fait. Je vous laisse vierge de toute information.

Relation de cause à effet, j'ai gambergé sérieux avec ce roman et j'adore sortir bouleversée et secouée d'une lecture.
C'est l'idée non ? Venez voir ce qui se cache dans le sac, je pense pouvoir m'avancer en prétendant que vous aussi vous en resterez sans voix.





Solène Bakowski est née en 1981. Elle est actuellement enseignante dans la région parisienne. 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire