mercredi 3 mai 2017

Nous serons légion de David MOITET





David MOITET

Nous serons légion














4ème de couverture :
2017, en région parisienne. Une vague de meurtres commis par des adolescents sème la terreur. Les autorités, dépassées, se révèlent incapables d'y mettre un terme. Qu'est-ce qui peut bien pousser ces jeunes, a priori sans histoire, à tuer au cri de Nous serons légion ! ? Il semble que soudainement, sans que personne ait anticipé quoi que ce soit, des dizaines d'adolescents se soient lancés dans une étrange « guerre sainte »...à la même période, l'ancien flic Gwenn Le Mell revient en France après dix ans d'errance autour du globe. Il accepte un poste de professeur d'histoire dans un collège réputé difficile. Bien malgré lui, l'ancien policier se retrouve alors entraîné dans un chaos dont personne ne sortira indemne? Un thriller glaçant entre actualité et anticipation.





Ayant lu un précédent roman j'avais très envie de poursuivre et j'avoue que je me suis jetée dessus quand l'auteur a annoncé qu'il sortait un nouveau roman.

Gwenn Le Mell, ancien flic, revient en France après une pause de 11 ans.
Tout à changé depuis son départ précipité, c'est assez compréhensible, quoi de plus horrible que de surprendre son collègue au lit avec sa femme?
Gwenn tente une reconversion professionnelle en tant que prof dans un collège difficile, l'adaptation ne sera pas de tout repos.
Nassim a une vie de collégien assez pourrie, tout lui semble noir et négatif, jusqu'au jour où il se fait repérer sur un site de jeu en ligne.
La police cache tant bien que mal, une vague de meurtres incompréhensibles...

Ce thriller est stupéfiant de réalisme, bon vous me direz pour ce qui se passe en classe, l'auteur en connait un rayon vu qu'il est prof.
Il semblerait qu'il ait goûté à l'enfer qu'il décrit dans son roman, je souhaite beaucoup de courage à ces gens qui mériteraient plus une prime de risque que des critiques acerbes.

Le sujet amené est d'autant plus grave qu'il est plutôt d'actualité.
Il ne s'agit pas d'islamisme radical ou d'attentat, mais du même principe d'endoctrinement.
Rien de tel pour semer la mort, choisir des jeunes fragiles, à l'équilibre psychologique précaire.
C'est vraiment bien tourné, je suis admirative pour le coup.
L'auteur a su rendre l'histoire prenante, il est facile de s'attacher aux personnages.

Quel dommage de ne pas voir davantage "Nous serons légion" sur les réseaux sociaux, il possède les qualités requises pour satisfaire tout lecteur. 




David Moitet est professeur d'EPS, marié, et père de trois enfants. Il habite dans la Sarthe.
En 2010, "Apoptose", son premier roman, décroche le Coup de cœur du jury du prix VSD du Polar, et "L'Homme aux papillons", le prix Thriller de l'été Femme Actuelle.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire