mardi 14 novembre 2017

Punk friction de Jess KAAN






Jess KAAN

Punk friction














4ème de couverture : 
Auchel, nord de la France. Le corps d'un jeune marginal brûle au petit matin dans le cimetière municipal. Acte gratuit, vengeance, meurtre ? La police ne sait quelle hypothèse privilégier, d'autant qu'on découvre très vite un nouveau cadavre, celui d'une étudiante, sauvagement assassinée. La population aimerait croire que le coupable se cache parmi la bande de punks squattant dans les environs... Le capitaine Demeyer, quadragénaire revenu de tout, et le lieutenant Lisziak, frais émoulu de l'école de police, du SRPJ de Lille sont chargés de cette enquête qui s'annonce particulièrement sordide. Une jeune lieutenant, en poste dans la cité, ne veut pas lâcher l'affaire et s'impose à ce duo pour le moins hétéroclite.






Cette sortie aux éditions Lajouanie est parfaite, j'avais très envie de découvrir cet auteur.

Demeyer et Lisziak forment une nouvelle équipe qui ne les enchante pas vraiment.
Leur première sortie sera pour un corps calciné dans un cimetière.
Pour enquêter ensemble, il va bien falloir composer, seule l'efficacité compte...

Le tueur va vite montrer qu'il ne plaisante pas, les douleurs ante-mortem sont ignobles et s'apparentent à de la barbarie.
Le lecteur doit s'accrocher devant des scènes brutales, mais très brèves.
On peut dire que c'est du thriller pur et dur, aussi énergique qu'on l'attend et de toute façon, le lecteur de noir est un doux dingue donc rien ne lui fait peur c'est bien connu.

Même si dans ce roman, ce sont des teignes, j'ai adoré y voir des punks, ça me rappelle mon adolescence acidulée et rebelle.
Quand après coup on regarde le titre, on se dit qu'il est parfait et bien trouvé.

J'ai été agréablement surprise par l'écriture, il n'y a rien à redire, on est à 100% dans le positif.
L'enquête est sympa à suivre et le dénouement est rageant, mais ça je ne peux en parler plus.
On se rend compte que le sujet est plus profond qu'on ne le croyait au début, c'est très bien fait.
C'est une belle découverte, merciii.




Jess Kaan est auteur de fantastique, fantasy, science-fiction et anthologiste. On lui doit essentiellement des nouvelles parues dans divers supports en France, en Belgique, au Québec ainsi qu'en Pologne, en Espagne et aux États-Unis. 
En 2003, il reçoit le prix Merlin pour sa nouvelle "L'affaire des elfes vérolés", première aventure du détective privé triton Eidonius (dans l'anthologie Sciences et Sortilèges). En 2004, il publie son premier recueil aux Éditions de l'Oxymore (Dérobade). Il codirige également avec Grégory Silhol pour cette maison d'éditions une anthologie intitulée "La Route", avec au sommaire des auteurs comme Jérôme Noirez, Sire Cédric, Léa Silhol... La collaboration s'arrête suite au dépôt de bilan de l'éditeur début 2006. Dès lors, l'auteur se met à publier à l'étranger où il signe par exemple avec Christophe Duchet un dossier consacré à la sf française dans une revue tchèque. 
En 2007, il publie un premier roman de science-fiction, (Refractaires) et commence également à publier des textes sur internet. En 2008, il coécrit pour la première fois avec Antoine Lencou une nouvelle (Hors Garantie) qui paraît dans le magazine Lanfeust Mag. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire