lundi 23 avril 2018

Noir comme la mer de Mary HIGGINS CLARK (livre audio)






Mary HIGGINS CLARK

Noir comme la mer













Résumé du livre audio :
La croisière promettait d’être sublime. Mais peu après avoir levé l’ancre, le luxueux Queen Charlotte est le théâtre d’un mystérieux assassinat : celui de lady Em, une riche octogénaire. Et son inestimable collier d’émeraudes, censé avoir appartenu à Cléopâtre, a disparu...
Le coupable est à bord, sans aucun doute. Mais qui est-ce ? Son assistante apparemment dévouée ? Le jeune avocat qui voulait persuader lady Em de rendre le collier à l’Égypte, son propriétaire légitime ? Ou Célia Kilbride, l’experte en pierres précieuses qui s’était liée avec la vieille dame ? La liste des suspects s’allonge au fur et à mesure que le Queen Charlotte fend les flots et que la croisière tourne au drame.
Préparez-vous à embarquer avec une Mary Higgins Clark toujours aussi surprenante dans le rôle du commandant de bord pour une croisière dont vous ne reviendrez... peut-être pas.






Cette nouvelle expérience du livre audio m'a tendu les bras, je me suis dit quel bonheur de fermer les yeux et de se détendre.
J'ai donc profité d'un moment de solitude pour écouter le livre.

J'avais essayé une première fois lors de ma grossesse, il y a maintenant pas mal d'années, inutile de vous dire que je n'ai pas réitéré avec un bébé ou jeune enfant.

Je pense que le livre audio a son public, c'est une évidence.
J'ai dans mon club de lecture, des personnes qui ont du mal à retenir ce qu'elles lisent suite à un problème de santé ou encore des personnes mal voyantes, le livre audio est une vraie solution.

Je ne reprocherais qu'une chose c'est le prix, 23,90€ c'est un vrai budget.
Je connais davantage les différentes étapes de la confection d'un livre papier ou numérique donc peut-être que le coût est justifié, je n'insiste pas plus.

Voici donc mon avis concernant le livre audio en lui-même, j'ai eu du mal à retenir les différents personnages, je dois être habituée à une mémorisation visuelle.
Il faut une réelle attention pour y arriver, si vous avez quelqu'un avec vous dans la pièce ça ne fonctionne pas et vous raterez des mots.
Je plaide coupable je n'ai pas pu aller au bout, la voix ne m'a pas séduite, et plus de 6h ce n'est pas rien. 
C'est sûr qu'on est loin de l’intonation de voix d'un film d'action, forcément.

Je préfère lire un livre papier et j'en relirai un de l'auteure prochainement avec plaisir, j'aime cette grande dame du thriller depuis plus de 20 ans. 
D'ailleurs, il serait judicieux de poursuivre avec ce même livre.
Pour le livre audio, je reconduirai l'expérience avec un livre pour enfant, ma fille aime beaucoup, elle en a déjà.



  

Mary Higgins Clark est d'origine irlandaise. Orpheline de père à dix ans, elle arrête très jeune ses études pour exercer la profession de secrétaire, puis celle d'hôtesse de l'air.
Elle épouse ensuite Warren Clarck, se consacre à sa famille (cinq enfants) et commence l'écriture de nouvelles. Après de nombreux refus, une première nouvelle est publiée en 1956 par un magazine. A la mort de son mari, en 1964, elle devient rédactrice de scripts pour une radio...
Parallèlement, elle continue à écrire. Son premier livre, une biographie de Georges Washington, est un échec. Elle décide alors de rédiger un roman à suspens : "La maison du guet" qui devient un best seller. En 1980, "La nuit du renard" obtient le Grand Prix du Roman Policier.
Tout en s'occupant de ses enfants, l'écrivain reprend ses études (elle obtient un doctorat de philosophie) et publie un roman par an. Aujourd'hui, elle co-écrit des livres avec sa fille, Carol Higgins Clarck. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire