vendredi 18 mai 2018

La fille de la plage d'Alexis AUBENQUE







Alexis AUBENQUE

La fille de la plage













4ème de couverture : 
Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les rêves. Ses plages, ses collines verdoyantes, mais aussi ses boutiques de luxe, son centre-ville typique, ses villas de prestige au bord de l'océan... Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les excès. En ce début d'été, Dylan, Sandy, Keith et Matt rêvent d'expériences inédites, de jeux amoureux et d'indépendance. La fac est finie, à eux la liberté, le soleil, les soirées au bord de l'océan ! Mais l'arrivée dans leur vie d'une jeune fille retrouvée inconsciente sur la plage, Ginger, va bouleverser à jamais leurs destins. Parce que Ginger ne sait plus qui elle est, chacun va s'interroger sur sa propre existence, se confronter à ses doutes, à ses désirs et à ses contradictions, et faire face au défi le plus exigeant qui soit : la découverte de soi-même. La quête de Ginger va devenir celle de tous, au risque de briser le pacte qui les unit depuis l'enfance. Tandis que leurs parents, absents ou accaparés par leurs propres failles, échouent à les éclairer dans ce voyage initiatique, ce sont les figures étonnantes d'un professeur de danse, d'un peintre biker et d'une grand-mère pleine de sagesse et d'énergie qui vont les aider à affronter les révélations qui les attendent.





Changement de style pour l'auteur et j'aime tellement ce qu'il écrit, que même si ce n'est pas du noir pur et dur, cela n'a aucune importance, je connais son talent.
Je suis prête à le suivre sur tous les chemins qu'il prendra, à angles droits ou pas.

Nathan, Jason, Sandy et Keith sont une bande d'amis, qui se retrouvent au bal de la fac.
Certains couplent s'isolent, d'autres rentrent ou encore vont finir la nuit dans une after.
Nathan et Laura, eux, tombent dans les bras l'un de l'autre sur la plage, dans une crique, à l'abri des regards indiscrets, quand ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls.
En effet, une jeune femme totalement épuisée par sa fuite, les supplie de ne pas prévenir la police même si elle est en danger de mort.
Ils décident alors de l'écouter et de la mettre à l'abri...

Les points forts d'Alexis Aubenque, sont incontestablement sa façon de créer des personnages profonds et attachants, mais il possède aussi un véritable talent de conteur.
Vous êtes prévenu, ne prévoyez rien au moment où vous le commencerez, vous manqueriez à votre parole, ses livres sont impossibles à poser et je savais bien que ce dernier roman ne serait pas en reste.
Aussitôt commencé, aussitôt embarqué, c'est sa marque de fabrique.

De nos jours, on ne peut vraiment faire confiance à personne, alors c'est sûr qu'avec un pacte de sang, nos jeunes amis peuvent tout se dire et s'accorder un soutien sans faille.
Même si la jeunesse dorée de Santa Barbara m'est totalement étrangère, je me suis sentie bien au milieu de ces jeunes.
D'ailleurs certains de la bande sont bien moins fortunés que d'autres, néanmoins ils se respectent et vivent tous plus ou moins comme des jeunes adultes inexpérimentés avec leurs hormones et leurs problèmes.

La fille de la plage est perturbante, qui est cette jeune femme qui a peur de la police et qui est persuadée d'être une mauvaise personne ou pire, une criminelle.
Le moins que l'on puisse dire c'est que l'auteur est vraiment dans le coup, les références qui apparaissent sont récentes et d'actualité.
Celles qui concernent la femme en général sont réfléchies et respectueuses, donc agréables à lire.
Les auteurs ont une part importante dans les idées rétrogrades ou modernes qu'ils véhiculent.

Différentes péripéties ont lieu, dont je ne pourrais vous parler sans me faire couper la tête et elles sont toutes aussi croustillantes l'une que l'autre.
Le final est au top, un régal, Alexis Aubenque n'est pas prêt de se faire détrôner de mes auteurs préférés, je me suis éclatée.




Alexis Aubenque est né en 1970 à Montpellier. Économiste de formation, il est aussi un lecteur passionné de SF depuis plus de vingt ans. En 2000, il devient libraire à la FNAC dans le secteur Polars-SF, c'est par le biais d'un de ses auteurs préférés de SF, Dan Simmons, qui écrit aussi dans la genre policier, qu'il va découvrir un autre monde...
Pourtant, son goût particulier pour le "Space Opera" et un manque d'auteurs dans le domaine, malgré une demande pressante d'un public de fanatiques, le conduisent  à écrire un dyptique: "La chute des Mondes", publié en 2002 suivi de "État de guerre" en 2004 (qui lui vaut le "Prix Razzie 2004" du pire roman francophone décerné par la revue spécialisée Bifrost). Il  veut prouver que la SF française peut rivaliser avec celle des pays anglo-saxons et dès 2006, il entame une série, publiée au Fleuve Noir, "L'empire des Étoiles", comparée par l'éditeur aux grandes sagas du genre "Star wars", ce cycle compte aujourd'hui 8 tomes, parus entre 2006 et 2008.
2008, c'est aussi l'année où Alexis Aubenque fait une incursion dans le monde du roman policier (à force d'en vendreil en attrape le virus...), il signe son premier ouvrage 7 jours à River Falls aux Éditions Calmann-Lévy. Un roman dans lequel il situe l'action aux États-Unis, Les Rocheuses plus précisément, et dans le siècle... présent, avec des personnages plus réels que ceux qu'il a pour habitude de faire évoluer dans les mondes parallèles du Futur. (à suivre...)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire