samedi 14 mars 2015

La Pieuvre de Jacques SAUSSEY









Jacques SAUSSEY
La Pieuvre

Sortie le 18 mars
2015














4ème de couverture :
Lisa Heslin est officier de police judiciaire dans un commissariat parisien. Elle est aussi la fille d'un juge d'instruction célèbre, assassiné au début des années quatre-vingt-dix. Lorsqu'un appel téléphonique lui annonce que sa mère, avec laquelle elle n'a plus aucune relation depuis bien longtemps, est à l'agonie, elle met de côté sa rancœur, saute dans un train pour Marseille et rejoint la clinique.
A paris, ses collègues ont été appelés sur le lieu d'un meurtre crapuleux : un modeste coursier parisien a été retrouvé exécuté de deux balles dans la tête.
Mais la police scientifique apporte une information qui va tout changer : l'arme de ce crime est la même qui a servi à tuer le juge Heslin en 1992. Pour l'équipe du capitaine Daniel Magne, supérieur et amant discret de Lisa, c'est une enquête impossible qui commence, où tous les contacts sont aussi des pièges.





J'adore retrouver une écriture que je connais déjà, avec La pieuvre j'ai eu l'impression de reprendre l'histoire où elle s'était arrêtée et de la continuer tout naturellement.
J'ai dans les mains un beau bébé, de ceux que l'on appelle "pavé" et je l'ai lu en moins de 4 jours, j'ai carrément dévoré ce roman, je précise au passage que je travaille.
C'est comme ça quand un livre est prenant on avance a grande vitesse et ici nous retrouvons des passages titillant la curiosité entrecroisés de scènes d'action.

Lisa est appelée de façon soudaine par le médecin qui traite sa mère, il y a urgence, celle-ci est en fin de vie. La jeune policière boucle sa valise et saute dans le premier train pour Marseille, vers cette "mère" qui l'a abandonnée ni plus ni moins à l'âge de 8 ans, pour refaire sa vie.
Ce que Lisa va découvrir va se révéler passionnant pour le lecteur mais clairement horrible et traumatisant pour le personnage.
Elle va tomber sur un secret de famille déroutant et épouvantable, celui de sa famille.
Une injustice à vous arracher les cheveux de rage et de dégoût.
Parallèlement, Daniel Magne son compagnon, resté à Paris et également flic va se démener au milieu des meurtres qui vont tomber de l'arme qui a abattu froidement le père de Lisa, le juge Lionel Heslin, 20 ans plus tôt.
L'enquête va peut-être pouvoir repartir et qui sait, démasquer le tueur, ce qui est sûr c'est que la partie va se révéler dangereuse et cruelle...

L'ambiance créée est tendue, je l'ai trouvée prodigieuse, tellement on ressent la montre qui tourne, le danger qui approche.
On lit, on lit et d'un coup on se rend compte qu'on peut relâcher ses muscles et respirer normalement. 
Jacques Saussey adore faire peur à ses lecteurs, on s'attache aux personnages et on flippe pour eux. 
Ils vont être traqués, agressés, blessés, la tension est insoutenable.
Dans tous les cas le pari est gagné je me sens proche des personnages qui sont pourtant fictifs.

Un passage m'a marquée particulièrement, Lisa se remémore son père à partir d'une odeur, une ambiance, j'ai eu des frissons et j'ai ressenti cette douleur et ce manque que provoque la perte d'un être cher.
J'ai pensé crier à la maltraitance, ma gorge s'est serrée à plusieurs reprises et j'ai bien cru pleurer, le mot approprié au récit est : Intense.

L'histoire est extrêmement plaisante, j'avais très envie de savoir ce qui était arrivé au juge Heslin depuis déjà un bon moment.
J'ai même pu croiser une amie qui a pris la place d'un des personnages, c'est quelque chose d'assez sympa de sentir les auteurs proches de leurs lecteurs.
Pour avoir tout lu (sauf un mais c'est un oneshot) de Jacques Saussey je pense pouvoir dire que ce dernier est très fort, la maîtrise est particulièrement belle, c'est simplement une bombe et une bombe ça explose alors attention !!!
Vous allez faire la connaissance d'une Pieuvre aux tentacules meurtrières, une fois sur vous, elle ne vous lâche plus jamais...






Jacques Saussey habite en Bourgogne. La Pieuvre est son sixième roman (Quatre racines blanches a été publié en 2014 au Livre de Poche).
Il excelle à faire vivre ses personnages sur un mode ultra-réaliste, dialogué, au cœur d’intrigues impeccablement rythmées.

4 commentaires:

  1. tout ce que tu dis me donne envie de découvrir ce titre, ou au moins l'auteur !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai les 4 premiers en stock, il va vraiment falloir que je m'y mette !

    RépondreSupprimer