lundi 25 avril 2016

Dernière escale de Sandra MARTINEAU




Sandra MARTINEAU

Dernière escale






4ème de couverture :
Richard, ex-footballeur pro dont la carrière a pris fin après de multiples scandales, embarque avec femme et enfants sur le Cruise Constantino pour une croisière d'une semaine. C'est le voyage de la dernière chance pour renouer avec son épouse de plus en plus distante, renouer avec son fils, un ado grincheux et profiter enfin de la petite dernière, seul membre de la famille bien disposée à son égard. L'ex-star du Barça, encore auréolée de son prestige, est accueillie en VIP. Les passagères lui font les yeux doux, un journaliste le poursuit pour tenter de décrocher un ou deux scoops, le commandant le reçoit, la voyante du bord l'intrigue... Bref, la croisière ne demande qu'à s'amuser, mais l'ex-joueur, obnubilé par le souvenir de l'enlèvement de sa soeur, n'a qu'une obsession, sur-protéger sa très jeune fille, proie idéale selon lui pour les prédateurs de tout poils gravitant dans les coursives. Quand un détective, interloqué par ses agissements paranoïaques et ses réactions incohérentes vient proposer ses services à ce père anxieux, l'angoisse va croissante. Chaque escale apportant par ailleurs son lot d'événements plus inquiétants les uns que les autres. Le paquebot débarquera-t-il autant de passagers qu'il en a embarqué ?





Avec ce quatrième roman, la qualité des écrits de Sandra Martineau est plus que jamais une certitude.
J'aime énormément ce qu'elle fait et je la lis depuis maintenant quelques années, il était évident qu'il me fallait son dernier.

La situation est délicate, Richard était footballeur, licencié récemment pour tous les abus qu'engendre bien trop souvent la profession.
Drogue, sexe, alcool...
Pourtant ce dernier est marié et a deux enfants, c'est lors de leur ultime et dernière chance pour consolider ce qui peut encore l'être avec sa famille qu'il va embarquer à bord du Cruise Constantino.
Les vacances à la base sont faites pour se détendre, ça va être très compliqué voire dangereux...

Quand on jongle avec une famille en guise de personnages, j'imagine qu'il ne doit pas être aisé de leur répartir les temps d'intervention et de dialogue.
Pourtant j'ai beaucoup apprécié cette répartition, je tiens à soulever ce détail qui semble anodin pour le lecteur mais qui sert à la fluidité et à son confort de lecture.

L'opulence amène souvent à la dérive et la célébrité est tout de même très difficile à gérer disons-le.
Sans trop en dire je peux avancer que chaque membre de la famille de Richard a ses propres démons à affronter, il va falloir voir plus loin que le bout de son nez, aller crever la surface et exterminer le mal.

Ces interrogations qui se glissent en vous, insidieusement et vous obligent à tourner les pages avec frénésie, voilà ce que j'ai subi durant tout le long.
J'ajouterais à cela une sensation de danger permanent qui monte tranquillement.
Point de carotide tranchée qui repeint les murs, vous trouverez une impression de drame imminent, comme une douleur lancinante et aiguë qui ne vous lâche plus.
Un style soft et terriblement efficace auquel j'adhère à 200%.
Quant à la fin, c'est juste la cerise sur le gâteau comme on l'aime...

Envie de vacances, de voyage et d'évasion, ça tombe bien ce thriller psychologique vous tend les bras !!!






Née à Saint-Brieuc en 1978, Sandra Martineau a passé toute sa jeunesse dans ville de Saint-Brieuc. Après un bac ES, elle entame des études de droit durant lesquelles elle profite de son temps libre pour perfectionner sa passion pour la photo et réaliser deux expos. Ses études de commerce international l'amènent ensuite à Vannes. Installée dans la Sarthe depuis onze ans, elle n'en oublie pas pour autant s Bretagne natale.
Écrire n'est pas son métier, mais après avoir gagné le prix de nouvelles Louis Guilloux au lycée, elle se risque à continuer dans cette voie, d'abord en écrivant des scénarios, ensuite en les adaptant en manuscrits. Trop souvent envahie d'idées, c'est le temps qui lui manque pour écrire.
Sportive de nature, elle est aussi quelqu'un d'hyperactif, qui combine la gestion d'une entreprise, l'éducation de ses deux enfants et l'écriture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire