jeudi 28 avril 2016

Elvis Cadillac King from Charleroi de Nadine MONFILS




Nadine MONFILS 

Elvis Cadillac
King from Charleroi




4ème de couverture :
Avec sa chienne Priscilla affublée d'une banane rose, Elvis sillonne les routes au volant de sa Cadillac ornée de cornes de vache pour aller donner des concerts. Abandonné à l'âge de 5 ans près des toilettes d'un restoroute, il a été recueilli par un couple d'épiciers fans de Georgette Plana, et est devenu Ze sosie officiel du King ! Invité à chanter pour l'anniversaire d'une vieille châtelaine, sur l'air de " Blue Moon ", il va se retrouver au cœur d'un crime bien étrange, avec en prime une panoplie de pétés du couvercle, dont le chat Houellebecq qui a des mycoses aux pattes. Yeah ! 






Il y a maintenant quelques années j'ai découvert une plume au style humoristique unique et inédit.
J'imagine assez bien l'effet produit sur la ménagère un peu trop prude, défrisage garanti.
C'est gras et vulgaire n'ayons pas peur des mots et ça me fait pleurer de rire.

La vie d'Elvis Cadillac est particulière, il est le sosie du King et passe ses journées à répéter pour ses spectacles en tongs et cuir blanc.
Jusqu'au jour où la sonnette de l'entrée va retentir, à partir de ce jour sa vie va changer et se compliquer légèrement car c'est une sacrée surprise qu'il va trouver derrière la porte.
Pour faire simple les emmerdes débarquent....


L'auteure nous a concocté un personnage a sa sauce, comme elle sait si bien le faire, il est particulièrement beauf mais du moment qu'il y croit c'est le principal.
La dérision est portée à son paroxysme, c'est là le secret de Nadine Monfils.

Les expressions bien envoyées se succèdent, j'ai passé mon temps avec un sourire greffé sur le visage quand je ne m'esclaffais pas de rire à grand bruit.
Certaines scènes resteront cultes, je ne peux pas les décrire bien entendu mais vous pouvez être certains qu'il y a de la magie.
Je ne parle pas de magie au sens propre mais c'est pour dire fabuleux, surréaliste ou encore grandiose tellement on a les pieds dans un milieu farfelu et caricatural. 

Petit message à l'auteure : 
Nadine, je vous aime, tout simplement, continuez à nous muscler les zygomatiques parce que rire est un besoin mais aussi un devoir pour notre liberté.
Vos romans sont une touche de bonheur dans ce monde de dingue.
Ma fille de six ans est archi fan de mémé Cornemuse, bon d'accord j'ai censuré certaines habitudes de la bonne dame et quand je vous lis mon mari me demande systématiquement pourquoi je me marre, il faut donc que je raconte la scène burlesque en question mais tout ça pour dire que vous en touchez du monde. 

En refermant le roman j'ai eu très envie d'écouter du Elvis Presley, le vrai.
Malgré cette déconnade à outrance, il est passé du romantisme (si si c'est possible) et de la Rock Attitude.
Mes chers lecteurs, vous l'aurez compris j'ai mis tout mon respect et mon admiration dans mon avis, ça ne vous donne pas envie de vous marrer ça ? 






Nadine Monfils est écrivaine et réalisatrice belge, vivant à Montmartre.
Nadine Monfils a été successivement enseignante, attachée de presse d'une maison d'édition, comédienne de théâtre et critique littéraire pour le Père Ubu, l'équivalent belge du Canard enchaîné. 
Mais c’est avant tout comme auteur que Nadine Monfils s’est fait connaître avec la publication d’un recueil de contes, de poésie, de romans, de nouvelles et de plusieurs pièces de théâtre.


















Aucun commentaire:

Publier un commentaire