mercredi 18 mai 2016

Crazy in love de Lauren CHAPMAN








Lauren CHAPMAN

Crazy in love





















4ème de couverture :
Mélodie, 22 ans, quitte son Paris natal pour partir étudier à New York. Elle rêve d’y décrocher un diplôme à la hauteur de ses ambitions. Son avenir semble tout tracé. Oui, mais… la rencontre avec Ryan, un célèbre acteur américain, va bouleverser ses plans. Dès le premier regard, Mélodie tombe follement amoureuse. Aux prises avec cette passion dévorante, elle néglige son travail, ses amis, et commence à fréquenter le gotha mythique d’un monde de paillettes où se dissimulent perfidies et trahisons. Ryan la désire, la jette. Elle se donne, s’abandonne, se rebelle…

Jusqu’où leur attrait charnel incontrôlable les entraînera-t-il ? Par quelles joies et quelles souffrances devront-ils passer pour ne pas perdre pied ? Le terrible secret qu’elle réussira à percer sera-t-il la clé de leur dernière chance ?
 Lauren Chapman a puisé au cœur d’univers qu’elle connaît bien pour nous offrir un premier roman sensuel où se côtoient sans répit – et avec une justesse acérée – les failles et les forces de nos sentiments immuables. Un voyage étourdissant entre rêve et cauchemar, vérité et mensonge, perversion et humanité.



Une romance légère qui permet un moment de détente, ça tombe plutôt bien je me disais dernièrement que je n'ai pas lu d'histoire d'amour depuis bien longtemps.

Mélodie part à New York retrouver sa meilleure amie pour quelques mois.
Dans l'avion elle va avoir la chance d'être surclassée et va découvrir un voisin particulier et surtout attirant au possible.
Quand elle le revoit elle se rend compte qu'il s'agit d'une star américaine et se retrouve prise dans ses filets, totalement amoureuse.

Ici pas de langue de bois, l'auteure a choisi d'utiliser un discours très libre, je dirais même libéré et elle appelle un chat un chat.
La grande question au vu de la couverture est y a t-il des scènes érotiques ?
Ma réponse sera oui et elles sont bien rédigées, pas de vulgarité simplement des actes sexuels, pas de quoi jouer les choqués c'est la vie.

Je l'avoue la féministe que je suis à parfois grincé des dents, face à une étudiante un peu fofolle et trop soumise par moment, toutefois le lecteur comprend que c'est volontaire et qu'il n'est pas forcément bon de suivre l'exemple.

Les affres de la bourgeoisie sont exploitées avec sa jeunesse dorée, l'alcool, la drogue, l'argent mais aussi les sentiments humains comme le mensonge et la trahison.
Pour résumer j'ai dans l'ensemble passé un bon moment et l'histoire est entraînante.





Née d'une mère française et d'un père américain, Lauren Chapman a vécu une partie de son adolescence à Paris. Elle partage aujourd'hui son temps entre Paris et New York. C'est d'ailleurs lors d'un vol transatlantique que l'idée de Crazy in love lui est venue, alors qu'elle était assise à côté d'une star américaine... 













Aucun commentaire:

Publier un commentaire