lundi 2 mai 2016

Orages de Estelle THARREAU



Estelle THARREAU

Orages






4ème de couverture :
Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort ! Les nuits d'orage peuvent s'avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d'un passé enfoui depuis plus d'un siècle dans un cahier d'écolier jauni et écorné.







Un résumé qui met l'eau à la bouche, voilà qui n'est pas désagréable pour aborder sa lecture.

C'est une nouvelle vie qui commence pour Béatrice et sa fille Célia, un nouveau travail pour l'une et un nouveau lycée pour l'autre, une nouvelle maison mais surtout des centaines de kilomètres entre cette mère célibataire et son ex.
Béatrice est le genre de femme qui attire les pourris, elle aspire à autre chose et choisit de changer totalement de mode de vie.
Pour le coup elle va être servie, à peine arrivée qu'elle se fait agresser par un homme qui lui dit de repartir d'où elle vient, elle va très vite comprendre que cette commune bourrée de non-dits n'est pas le havre de paix recherché...

Passer du milieu citadin au milieu rural va être un véritable choc des cultures, c'est un aspect intéressant à exploiter et l'auteure l'a bien compris.
En ville vous ne connaissez même pas votre voisin de palier, a contrario à la campagne tout le village sait tout sur tout le monde ça peut déstabiliser en effet et être positif comme négatif.

Sur de nombreuses pages le lecteur ne sait pas ce qu'il s'est passé antérieurement, il va juste ressentir l'aura malsaine et mystérieuse qui écrase tout dans cet endroit.
Je dois dire que c'est assez angoissant et même avouer que l'auteure a su rendre son récit captivant en mêlant le passé au présent.
J'ai aimé ressentir le contraste entre la vie extrêmement moderne de Béatrice et sa fille et la dure vie du début du siècle, puis de la guerre 39-45.

Je cumule les thrillers psychologiques en ce moment et je me dis que certains auteurs sont vraiment doués pour tisser une histoire forte mais aussi une sacrée ambiance, avec Orages c'est bien le cas.
Même si j'aurais vu une fin un peu moins abrupte, je découvre une auteure que je vais suivre avec assiduité, Estelle Tharreau en a sous le pied c'est indéniable.  






Passionnée de littérature depuis l’adolescence, Estelle Tharreau parcourt les genres, les époques et les pays au fil des auteurs qu’elle rencontre. De cet amour de la littérature est née l’envie d’écrire. Il aura fallu attendre l’âge de 40 ans avant qu’elle tente cette aventure. Ayant travaillé dans le secteur public et privé, elle vit actuellement en Franche-Comté où elle partage son temps entre sa famille et l’écriture. Avec Orages, quand le passé tient le présent dans ses griffes, prenez garde à ne pas vous y attarder.
 Retrouvez Estelle Tharreau sur sa page Facebook.

Orages, à paraître prochainement en version papier et numérique (EPUB & MOBI).

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. A suivre de près Mélie on est d'accord. :)

      Supprimer
    2. A suivre de près Mélie on est d'accord. :)

      Supprimer
  2. Le pitch m'avait fait de l'oeil, la couv' m'a fait fuir ! C'est con, je sais... Bon bin yapuka le commander :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial j'ai passé un excellent moment j'attends ton avis.

      Supprimer
    2. Génial j'ai passé un excellent moment j'attends ton avis.

      Supprimer