jeudi 26 octobre 2017

Cyanure de Laurent LOISON






Laurent LOISON

Cyanure













4ème de couverture :
Branle-bas de combat au 36, quai des Orfèvres. Toujours assisté de sa complice Emmanuelle de Quezac et du fidèle capitaine Loïc Gerbaud, le célèbre et impétueux commissaire Florent Bargamont se trouve plongé dans une enquête explosive bien différente des habituelles scènes macabres qui sont sa spécialité.
Un ministre vient en effet d’être abattu par un sniper à plus de 1200 m. Sachant que seules une vingtaine de personnes au monde sont capables d’un tel exploit, et que le projectile était trempé dans du cyanure, commence alors la traque d’un criminel particulièrement doué et retors.
Les victimes se multiplient, sans aucun lien apparent et n’ayant pas toutes été traitées au cyanure. Balle ou carreau d’arbalète, la précision est inégalée. Ont-ils affaire à un ou plusieurs tueurs ? Un Guillaume Tell diaboliquement efficace se promène-il dans la nature ?
Tandis que Barga doit faire face à de perturbantes révélations et se retrouve dans une tourmente personnelle qui le met K.O., les pistes s’entremêlent jusqu’au sommet de l’État, où le président de la République n’est peut-être pas seulement une cible.



Après l'excellent Charade, j'étais très curieuse de découvrir ce dernier roman.

Florent Bargamont a bâti une solide réputation d'enquêteur suite à sa traque du tueur à la charade et c'est à lui qu'on fait appel lors de l'assassinat d'un ministre.
Il n'a guère le choix, mais il n'approuve pas une seconde, il imagine déjà la pression écrasante qu'il va devoir subir.

J'ai eu une frayeur sur un chapitre à cause d'un sujet sensible pour moi et puis non c'est passé immédiatement.
Il faut dire qu'il y a trente-neuf chapitres donc tout va bien.

Y aurait-t-il des endroits glauques et angoissants dans le département du Lot, en attendant un meurtre y a été commis et c'est chez moi, j'adore ça.
Barga n'est pas un flic commode, il a une répartie acide envers son équipe.
L'auteur a su mettre de grosses émotions dans sa vie, il est agréable de voir ce cœur de pierre se fissurer, c'est touchant.

Le tueur est particulièrement tenace, il tient toutes ses promesses, il est froid, calculateur et son efficacité est redoutable, c'est flippant.
Il a bien contribué à rendre la traque difficile, compliquée et même douloureuse, c'est un point qui a été poussé très loin.

Cette histoire est triste par moment et machiavélique, quand l'heure du jugement arrive, ceux qui ont oeuvré pour le mal vont le payer très cher.
Je retiendrais l'action, l’imbroglio de l'intrigue, puis le dénouement qui éclaire tout.
Ce thriller est très différent du premier, je me demande ce que va donner le troisième.

Le final est déconcertant, un jeu dangereux s'est joué, c'est novateur et étonnant, belle idée.





Né en 1968, élevé dans un milieu paysan, Laurent Loison mène depuis 25 ans une carrière éclectique d'entrepreneur, d'un night-club dans l'Arizona à la gestion de sites de strip-tease en ligne, en passant par l'immobilier. 
"Charade" (3 novembre 2016) est son premier roman.
" Laurent Loison ferait passer Maxime Chattam pour un adorable chaton " (The Love Book)
son site:
http://www.laurent-loison.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire