jeudi 26 novembre 2015

Stan Kurtz Série B volume 2 de Marc FALVO







Marc FALVO


Stan Kurtz
Série B
Volume 2/6
Triviale Poursuite

















4ème de couverture :
L'heure aurait pu être grave, heureusement mon verre est plein. Sans transition la suite, avec son lot de périples. Déjà, Gina s'est barrée. J'ai plus qu'un seul bras et ma tumeur court toujours. Je déprime. Je vais au rendez-vous qu'un inconnu me donne et là, blackout. Je me réveille à l'hosto, j'ai deux bras, plus de tumeur et on m'accuse de meurtre… Pas comme si j'avais eu du bol depuis ma naissance, mais quand même. C'est quoi, cette nouvelle embrouille ?



Me voilà repartie dans la série B de Stan Kurtz, je l'avais trouvé assez dingue donc ravie je suis d'entrer dans le tome deux.
Par contre juste un truc il faut lire le premier avant et les lire dans l'ordre, c'est im-pé-ra-tif !!


Un petit rappel de l'histoire et de ce qu'il se passe dans le premier volet de la série est appréciable, avec la sortie d'un tome par mois on ne risque pas de perdre le fil mais je dois avouer que je lis pas mal alors c'est utile.
C'est court et ça permet de se remettre immédiatement dans le bain pour mieux replonger.
D'ailleurs si on se fit au résumé il semblerait que ça pique encore et je ne peux que confirmer.

Je réitère en disant que j'aime beaucoup le style et le phrasé de l'auteur, il alterne les répliques assassines, les humoristiques et les bien envoyées du style "prends ça dans ta gueule".
Les lignes ne sont pas droites avec Stan, elles bougent, elles sautent, on peut les sentir habitées par une force déjantée.

Stan s'est encore fourré dans une situation pas possible mais comment il fait un truc pareil, il est trop fort ce mec.
Physiquement il va mieux, ses bobos se sont envolés, réparés mais par contre il se retrouve accusé de plusieurs meurtres et ne se souvient absolument de rien.
Il est face à un trou noir, ça c'est pas glam.
Reste à découvrir la vérité et se sortir de ce beau merdier, n'ayons pas peur des mots on est dans l'ambiance là.

Je dois vous parler d'une scène utile pour faire parler une tueuse, (vu le nombre de zones d'ombres dans la vie de Stan) elle a été difficile pour moi. 
Non mais ça va pas de torturer les gens comme ça !!!
Bon d'accord d'habitude ce sont des hommes qu'on abîme, ça change alors je pardonne.

Avec notre personnage principal on ne sait pas vraiment si on doit rire ou pleurer.
Il cumule les bourdes et elles sont parfois tellement énormes qu'on hésite entre le rire, la désolation ou encore le prendre pour un génie.

Voilà c'est dit ça saigne mais on essuie vite les plaies pour sourire, c'est une lecture légère sur fond de polar avec des méchants, des flics et tout et tout et c'est du bonheur en papier.
Rendez-vous très vite pour le tome 3!!!



Marc Falvo est écrivain, auteur de romans policiers, dramaturge et scénariste. Il est né à Lille. Marc Falvo intègre la formation Médiation Culturelle en 2002 à l’université Lille 3. A la fin de sa première année, il se spécialise en cinéma, avant d’obtenir en 2007 sa licence en théâtre. 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire