lundi 21 décembre 2015

La bible des vampires de Edouard BRASEY et Stéphanie BRASEY, illustré par Pascal CROCI




Edouard BRASEY
Et
Stéphanie BRASEY

Illustrations Pascal
CROCI

La bible des vampires









4ème de couverture : 
Les vampires, ces revenants qui hantent les cimetières et l'imaginaire gothique, connaissant des éclipses mais ne meurent jamais. A l'instar de leur faculté première, l'immortalité, leur mythe est éternel. Sombres et inquiétants, comme la nuit qu'ils traversent, les vampires effrayent et séduisent tout à la fois. Hésitant entre l'envie d'être délicieusement croqué ou de fuir à toutes jambes, l'être humain aime les histoires de vampires. 
Ces ennemis de Dieu qui défaillent à la simple vue d'un crucifix méritaient bien une bible. Une bible noire, hantée de sortilèges qui raconte leur long cheminement jusqu'à nous et offre aux non-morts la reconnaissance qu'ils méritent.





Je suis devant un très bel ouvrage, elle claque cette bible des vampires.
Que ce soit les illustrations ou la mise en page, le travail réalisé est fabuleux.
Chaque page à sa touche, différente de la précédente, un effet parchemin pour border le texte ou encore des tâches de sang jetées ça et là.




De Dracula à tous les personnages du genre plus ou moins connus, j'ai trouvé le livre facile à suivre et intéressant.
D'ailleurs il y a des tableaux qui coupent l'effet encyclopédie ou encore des courriers sur du papier à courrier, si c'est possible on le visualise parfaitement et c'est juste superbe.
Le sujet quant à lui est plus que complet, on y parle amulette et nécromancie, pas seulement gousse d'ail et pieu.
L'évolution des vampires à travers les siècles, des anecdotes à vous glacer le sang, (c'est de rigueur ça, tiens) leur mise à mort ou du moins la façon d'en tuer un, leurs coutumes...



Le vampire est finalement un être complexe, ils peuvent avoir des aptitudes différentes c'est assez fou et passionnant.
L'explication vampiresque sur Adam et Eve est intrigante, un point de vue à soumettre.

Je me suis laissée porter par cette ombre noire qui a plané au dessus de moi, le temps de ma lecture, bon le côté positif c'est que j'ai bien fait de faire baptiser ma fille, elle ne fera pas une proie potentielle, pas de vampirisme possible...

On a tous un fan de vampire dans son environnement proche si on ne l'est pas soi-même, faire plaisir et se faire plaisir est dans l'air du temps alors go !!




Edouard Brasey est né à Marseille, France , le 25 mars 1954 
Diplômé de l'ESSEC, droit, Sciences Po et titulaire d'un DEA de cinéma, il a tout d'abord été journaliste à Lire et l'Expansion avant de se consacrer totalement à l'écriture et au conte. 

Auteur de plus de soixante dix ouvrages, il est aujourd'hui l'un des spécialistes reconnus du monde merveilleux de la féerie, des contes, des légendes et de la fantasy. Ses livres sont traduits en anglais, espagnol, italien, portugais et japonais.
Désormais, il se concentre uniquement au roman. En 2012, il publie "Les Lavandières de Brocéliande" (Calmann-Lévy) et "La Prophétie de Pierre", thriller disponible en édition numérique sur Amazon: http://www.amazon.fr/dp/B007ND0RWS. 

Stéphanie Brasey est écrivain, comédienne, metteur en scène et scénariste. Elle a déjà publier aux éditions du "Pré aux Clercs" "Histoires vraies de maisons hantées", le "Traité de sorcellerie", le "Traité des arts divinatoires" ,et vient de donner naissance à la saga des "Cantiques d'un Vampire". 
Entre romantisme noir, ésotérisme et fantastique, ses influences passent par Poppy Z.Bright, Guillermo Del Toro, Clive Barker, Anne Rice, Roald Dahl et Tim Burton, Boileau- Narcejac, Crowley et Poe.
"Cantiques d'un vampire" est une série de trois tomes qui nous plonge dans la peau d'une vampire tueuse de S.S., vivant au cœur du IIIe Reich et répondant au nom sanglant de Magda. 



Né en 1961 
Scénariste Dessinateur Coloriste

Pascal Croci est né en 1961. Il vit en Aveyron
et a connu la consécration grâce à "Auschwitz".
Pour "Gloriande" et "Lady Tara Cornwall",
sa mise en couleur directe restitue l'ambiance
romantique des paysages aveyronnais
comme écossais. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire