mercredi 5 avril 2017

Récidive de Sonja Delzongle






Sonja DELZONGLE

Récidive


Denoël Editions

Sortie le 6 avril 2017











4ème de couverture : 
Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah. Jamais il n’aurait été démasqué si la fillette n’avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d’une profonde haine, il n’aura de cesse de la retrouver avant de mourir.
À New York, au même moment, Hanah, qui a appris la libération de l’assassin de sa mère, est hantée par le serment qu’il lui a fait de se venger. De cauchemars en insomnies, son angoisse croît de jour en jour. Pourquoi a-t-il tué sa mère? Quand surgira-t-il? Quels sont ces appels anonymes?
La confrontation est inévitable.
Quand on est traqué, mieux vaut-il se cacher, ou regarder la mort dans les yeux?





Sonja Delzongle fait partie de mes auteurs préférés, je pense pouvoir dire qu'elle est dans mon top 5, même s'il bouge parfois.
Chaque année c'est la même attente, je suis impatiente de revivre les sensations trouvées dans le précédent parce que je sais que c'est terriblement bon.

Hanah Baxter a vécu un drame peu commun dans sa vie d'enfant, son père a tué sa mère pour l'enterrer au fond du jardin familial.
Hanah a tout vu et son père passe 25 ans en prison.
Aujourd'hui il sort et l'heure des règlements de compte à sonné, il va la retrouver, elle le sait...
Yvan Maurice enquête sur plusieurs meurtres et doit gérer un père vieillissant pour le moins envahissant.

Cette fois Hanah ne s'engage pas sur le terrain en tant que profileuse appelée sur une enquête.
Non cette fois, elle va devoir déjouer le mal et combattre son pire ennemi, celui qui se trouve dans l'équation de sa venue au monde, son histoire est palpitante.
Il s'agit d'une femme forte qui intrigue, elle a ses faiblesses et ses secrets, ça la rend vivante à mes yeux.
Je l'aime et je la retrouve avec une gourmandise toute littéraire bien sûr.

Le récit parallèle avec Yvan Maurice est passionnant, je me suis attachée à cet homme qui vit des moments difficiles et pour le moins troublants...

L'auteure a exploré chaque personnage de a à z, je me suis sentie proche de tous, avec plus ou moins d'affinité, forcément il n'y a pas que des anges, mais chacun est travaillé de telle façon qu'il est facile de le visualiser et de cerner sa vie.
Je me suis sentie bien dans ce noyau, c'est loin d'être une ambiance cocooning certes.
Tristesse, peur, rage, ça bouge niveau ressenti.

J'ai envie de dire bravo et en même temps merci.
"Récidive" représente pour moi le thriller parfait, tout est là, le suspense insoutenable, l'intrigue sacrément ficelée et quand la vérité éclate le rendu est sublime, c'est comme un superbe feu d'artifice que l'on regarde avec des yeux ébahis.
Et puis merci pour le travail rendu, c'est tellement carré, en tant que lectrice j'ai besoin de m'éclater dans mes lectures et ça a été le cas.
Je m'incline à nouveau devant une telle pointure, Sonja je crois que tu le sais, mais je le redis : je t'aime.





Sonja Delzongle est une ancienne journaliste installée à Lyon et passionnée d’Afrique.
Née en 1967 d’un père français et d’une mère serbe, Sonja Delzongle a grandi entre Dijon et la Serbie. 
Elle a mené une vie de bohème, entre emplois divers (les plus marquants ayant été le commerce artisanal africain-asiatique et la tenue d’un bar de nuit) et écriture. 
C’est en 2011 qu’elle commence l’écriture de "Dust". Sa passion pour l’Afrique, qui remonte à sa petite enfance, l’a amenée à y faire de multiples séjours. 


  






Aucun commentaire:

Publier un commentaire