mercredi 16 mars 2016

PLUSDEPROBLEME.COM de Fabrice PICHON







Fabrice PICHON

PLUSDEPROBLEME.COM












4ème de couverture :
C’est la curieuse histoire d’un cadre criblé de dettes, harcelé par ses créanciers, humilié par le juge du surendettement, méprisé par sa famille mais chéri par sa maîtresse, qui se décide à se lancer dans l’élimination de ses semblables…
C’est aussi la drôle d’enquête d’un commissaire qui, traquant un immonde pourvoyeur de chair fraîche, croise la route d’un insaisissable tueur à gages… C’est donc, mais pas que, l’histoire de Sylvie, Marc, Marie et… Walter.
plusdeprobleme.com est un roman haletant, diablement bien construit et bigrement original. Les héros ? Le narrateur (un sacré schizo, grand amateur de whisky), le commissaire (une jeune femme, branchée demoiselle) et une ribambelle de seconds couteaux qui mènent l’enquête à un train d’enfer…



J'ai tenu dans les mains un superbe bouquin, je trouve que les rabats de couverture intérieure donnent un cachet certain.

Marc Segarra est criblé de dettes, il a pourtant un salaire confortable mais ce dernier doit faire vivre cinq personnes au sein de son foyer.
Une solution va devoir vite être trouvée, sans quoi notre personnage principal va devoir faire ses adieux à la maison familiale et son contenu...

Il nous est présenté un plan assez élargi de notre société, le quotidien de tout un chacun avec ses factures à payer, toujours plus salées, sans parler des gosses à assumer, le stress...
Et en parallèle, un mafieux roumain avec son trafic, ses putes, quelle différence, quel choc des cultures me direz-vous, là il est fait plutôt référence à la brutalité et aux flingues.  
Tout ça pour vous faire comprendre que l'entrée en matière est différente du fil d'Ariane utilisé et suivi par les 3/4 des auteurs de polar.

Ce qu'est capable de faire un homme au fond du trou, ruiné moralement et financièrement est fouillé jusqu'au bout.
Je n'ai pas envie de vous en dire plus évidemment mais cela va sacrément pimenter le récit, il faut savoir parfois se mouiller pour sauver sa famille.
Toutefois attention à ne pas franchir la ligne, une fois de l'autre côté il est impossible de revenir...

En parlant de piment il fait chaud, très chaud dans PLUSDEPROBLEME.COM, les scènes érotiques sont parfaitement amenées, pas de vulgarité.

J'ai retrouvé l'écriture de l'auteur, une fluidité tellement agréable à suivre, ça s'est fait tout seul et j'ai totalement adhéré à ma lecture je me suis trouvée face à un excellent polar, particulièrement original comme je l'ai dit plus haut.
Sinon la vrai question à se poser serait et vous jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour sauver les vôtres?






Après des études de Droit qu'il abandonne au profit des paillettes de son emploi de "G. O." dans un Club de vacances à Cannes, Fabrice Pichon se range des nuits de folie en intégrant une société d'assurances.
Ses lectures sont variées avec une longue traversée du désert littéraire, uniquement consacrée aux comics pendant son adolescence. La plume le chatouille dès le collège, encouragé par une prof de français qui préférait Georges Pierquin à Émile Zola.
En 2000, il est lauréat d'un concours organisé par le journal Le Bien Public et les quotidiens de Bourgogne avec un premier thriller diffusé sous forme de feuilleton pendant six mois.
Par la suite les idées s'entassent dans un coin de son esprit et la vie poursuit son cours.
Chacun porte en lui ses propres déchirures, et quitter sa ville et ses racines à l'âge de douze ans fut certainement une de celles qui marqua Fabrice Pichon le plus profondément.
C'est peut-être ce qui l'amena à faire ses premiers pas dans l'univers du polar avec Vengeance sans visage, car ce qui n'a pas été aurait pu être.
Le passé est un personnage à part entière de ses écrits, et la dualité des êtres qu'il affectionne doit être une réminiscence des comics ingurgités à haute dose.
Aujourd'hui Fabrice Pichon partage son temps entre Dijon et la Franche-Comté, où il a retrouvé ses racines.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire