mercredi 1 juin 2016

Matias et Pimperelle : La machine à voyager de Silvia BANDAS





Silvia BANDAS

Matias et Pimperelle : 
La machine à voyager













4ème de couverture :
Matias aime fabriquer ses propres formules et ses potions magiques dans son atelier de chimie. Pimperelle est une petite fille très curieuse. Les deux jeunes enfants font connaissance. Par la suite, ils sont transportés dans un tourbillon de couleur et projetés dans différents mondes aussi magiques que terrifiants. Les enfants doivent faire attention pour ne pas être dévorés tout cru dans ce conte où se mêlent fée et sorcière, dinosaure et licorne.Cette histoire est adaptée à tous les enfants, y compris aux plus petits par le biais des illustrations et leur permet de travailler leur imaginaire.




Louisa 6 ans :
J'aime les images comme ça en couleur, je dirais que tout est bien fait, c'est génial, l'écriture aussi.
J'aime beaucoup la couverture et les cheveux rouges de Pimperelle.

- Rien ne t'a choquée au début de l'histoire ?
Quand elle rentre dans l'école tout le monde la regarde parce qu'à dix ans normalement on n'a pas les cheveux rouges.

Dans les écoles y a pas de cachette secrète comme ça, j'aimerais bien en avoir une aussi avec des toilettes secrètes.

- Pourquoi personne ne joue avec Matias ?
Il est gros et il a pas d'amis, toi si t'as pas d'amis tu peux pas jouer avec quelqu'un.
Je jouerai avec lui parce que je suis copine avec tout le monde à l'école, même les garçons, Milo, Naël, Lucien, Sayer et Louis-Baptiste.
Aux méchants je leur mettrais dessus la potion magique pour qu'ils soient tout bleus.

Après ils rentrent (Matias et Pimperelle) dans un autre monde et j'ai pas aimé le gros poil noir sur le nez de la sorcière, c'est beurk, tu te vois avec un gros poil noir sur le nez?

C'est vraiment le plus beau livre du monde, les collines, les nuages et les arbres sont différents des autres livres.


Pimperelle



Demeurant aujourd’hui en Belgique, Silvia Bandas reste très attachée à son pays natal, le Portugal, où elle se rend régulièrement. Son troisième ouvrage «  Matias et Pimperelle : La machine à voyager », confirme sa passion pour les enfants. Elle a d’ailleurs choisi d’y inclure un dessin de son filleul Cristiano.



















7 commentaires:

  1. Merci les filles on se régale !!!!

    RépondreSupprimer
  2. beau retour, ça fait plaisir!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour vos commentaires Louisa est très contente !!!

    RépondreSupprimer
  4. Merci Louisa pour cette jolie chronique et ce très beau dessin de Pimperelle.

    RépondreSupprimer