mardi 26 janvier 2016

Jeux Tue Ils de Muriel HOURI







Jeux Tue Ils

Muriel HOURI











4ème de couverture : 
Alice, mariée à Julien et mère de deux enfants, mène une vie sans intérêt depuis le décès de sa fille, survenu un an plus tôt. Un soir, au cours d'une fête organisée chez elle, alors qu'elle est endormie sur le canapé, on glisse un papier dans sa main. À son réveil, elle découvre qu'il s'agit d'un échange de mails entre son mari et une autre femme... Une certaine Myriam, qu'elle ne connaît pas. Alice n'en parle à personne. Quelques mois plus tard, elle reçoit un message sur son téléphone portable : MYRIAM EST MORTE... Elle croit d'abord à une mauvaise blague, mais les messages se poursuivent et deviennent menaçants. On veut qu'elle comprenne, qu'elle devine, qu'elle sache. Tous les moyens sont utilisés contre elle pour la déstabiliser et lui faire peur. Qui se cache derrière cette mise en scène ? Que doit-elle découvrir ? Autant de questions qui la forcent à suivre le jeu de piste qu'on lui impose. 
Elle doit se taire... Alors, quand au fil de ses découvertes le passé de ses proches se trouble, Alice comprend qu'elle va devoir être très prudente. Dorénavant, le mensonge et le danger sont partout. Et le temps est compté...
Le mot de l’éditrice : Un drame, des messages, des ami(e)s, des témoins, une énigme, des indices... Dans ce thriller, on ne peut s’empêcher de penser que ce "JEUX" va mal se terminer, sans jamais pouvoir en être certain, ni même trouver comment. À qui faire confiance ? Et si ce n’était finalement qu’une blague de mauvais goût ? Muriel Houri nous embarque avec talent à travers une énigme captivante et angoissante, dont elle seule a la clé... Bonne lecture !




Muriel Houri est douée disons-le, il m'a suffit de quelques pages et hop j'étais déjà accrochée avec l'impossibilité d'en sortir, du coup pourquoi se débattre.

Une intrusion dans la vie d'une famille pose des bases solides. Rien de tel que d'évoquer le contexte familial au quotidien pour faire rentrer son lecteur dans l'histoire.

Alice est une jeune mère de famille trop fade, trop effacée, elle ne vit que pour servir son mari Julien, puis son fils de trois ans.
Ils vivaient heureux à quatre, jusqu'au drame...
L'apparence d'Alice relève du zombie, elle souffre et ce, doublement depuis cette soirée, six mois plus tôt où elle se lève du canapé après s'être assoupie.
Une feuille de papier a été pliée puis glissée dans sa main, elle apprend par ce biais, l'infidélité de l'homme de sa vie.

Quand la violence psychologique est aussi forte que la violence physique, on assiste à une descente aux enfers, douce, progressive, insidieuse et vicieuse.
Il va pourtant falloir que la vérité éclate, le lecteur sent que l'épaisse couche de fond de teint est en train de se fissurer, le fond de teint c'est bien connu ça camoufle les imperfections en surface mais ça ne résout pas les problèmes.
La tension est insoutenable, j'ai trouvé ça impressionnant de maîtrise, du début à la fin, d'ailleurs quand elle ça va éclater ça va faire mal, très mal...

Le jeu se fait sur la corde raide, en permanence, un jeu dangereux où la folie guette et menace.
La partie fût d'enfer, addictive et impossible à lâcher, d'ailleurs l'auteure vient d'atteindre le level supérieur en explosant tous les scores.
Mensonge, trahison, mascarade, foutage de gueule, comment réagiriez-vous si vous vous rendiez compte que votre vie n'est pas vraiment la votre, que vous êtes un bouffon en pleine monarchie.

Après avoir cherché à comprendre, à démêler le vrai du faux, la chute est arrivée et elle fût à la hauteur de mes attentes, fabuleuse, oh oui fabuleuse.
Le message est clair il vous le faut, vous avez envie de jouer vous aussi...




Assistante de direction d’un grand centre d’hébergement de l’Armée du salut qui accueille des sans-abris dans le 13ème arrondissement de Paris. 
Auparavant, elle avait travaillé 10 ans pour le centre de formation du Syndicat National de l'Edition (Asfored).

2012 "Séquences meurtres"
2014 "Menace"






2 commentaires:

  1. Merci pour cette suggestion ! J'aime bien comment tu écris. Tu viens de gagner un nouveau lecteur !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Richard ça me touche beaucoup

    RépondreSupprimer